Réservé aux abonnés

Une Pranginoise crée Máti, la galerie d’art sans frontières

Fondée en 2020, Máti est le résultat du travail passionné de la Pranginoise Anne-Laure Fuchs et de sa collègue Myriam Combier. Un chassé-croisé entre l’art et le design.
06 févr. 2021, 11:00
Myriam Combier (à g.) et Anne-Laure Fuchs posent avec la pièce "Hylomorphose 1" de Réjean Peytavin.

Máti, c’est une galerie en ligne née la réunion artistique de deux alumni de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne qui ne se sont pas perdues de vue malgré les frontières les séparant. «J’ai connu Myriam à l’ECAL et depuis nous avons toujours gardé contact jusqu’à la préparation de ce projet, début 2020», explique la Pranginoise Anne-Laure Fuchs, cofondatrice de Máti.

En effet, alors que Myriam est retournée en France pour travaill...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois