Réservé aux abonnés

«Rien ne prouve l’existence de fiches S»

19 nov. 2015, 23:57
/ Màj. le 20 nov. 2015 à 00:01

La Fondation culturelle islamique de Genève, qui gère la mosquée du Petit-Saconnex, répond aux accusations portant sur le supposé fichage de deux de ses imams. Selon elle, «rien ne prouve l’existence de fiches S» les concernant. La fiche S désigne les personnes potentiellement menaçantes pour la sûreté de la France.

Un des imams a écrit au procureur de la République française en charge de l’anti-terrorisme, afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Celui-ci a répondu le 15 septembre n’avoir «en l’état aucun motif, ni cadre juridique» pour donner suite à la demande d’audition, ...