Réservé aux abonnés

Structure pour aider les personnes précarisées

Une vingtaine de défavorisés pourront passer la nuit dans des locaux d’accueil.

30 nov. 2015, 23:28
/ Màj. le 01 déc. 2015 à 00:01
La conseillere national Ada Marra, droite, presidente de la Fondation Mere Sofia, et le directeur general de la Fondation Mere Sofia Yan Desarzens, gauche, parlent lors d'une conference de presse de la fondation Mere Sofia sur le lancement d'un projet pilote d'accueil de nuit ce lundi 30 novembre 2015 a Lausanne. La Fondation Mere Sofia finance un projet pilote de 3?mois pour accueillir une quinzaine de personnes SDF dans un local de l'eglise catholique de Renens. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SCHWEIZ STIFTUNG MERE SOFIA NOTSCHLAFSTELLE

Pas de lit, mais du chaud, du calme et la sécurité: la Fondation Mère Sofia ouvrira vendredi à Renens en collaboration avec l’Eglise catholique une structure d’accueil de nuit. Une vingtaine de personnes précarisées pourront y être accueillies de 23h à 7h. Budgétée à 120 000 francs, l’expérience-pilote est prévue sur trois mois au moins.

Malheureusement, la précarité est en augmentation, a relevé lundi Ada Marra, présidente de la Fondation Mère Sofia, en présentant à la presse le projet. Pour le Grand Lausanne, entre 150 et 170 personnes sont à la rue chaque nuit et ce chiff...