Lausanne: Plateforme 10 tient sa «porte d’entrée»

L’architecte Rubén Valdez a été retenu pour élaborer l’entrée du pôle muséal de Plateforme 10 à Lausanne. Il est ressorti vainqueur d’un concours d’idées qui a réuni 40 projets.
12 oct. 2021, 14:56
Le projet lauréat conserve et agrandit l’ancien poste de direction de la gare et sa «tour de contrôle».

Le projet «Kenny», désigné à l’unanimité du jury, vise à agrandir l’ancien poste directeur des CFF en y apportant «un volume d’accueil», indique mardi l’Etat de Vaud dans un communiqué. Cette entrée principale et unique permettra d’accéder à une partie souterraine à vocation culturelle – expositions, concerts et autres performances – et aux étages où se trouvent les bureaux, salles de conférences et ateliers d’artistes.

Document: RUBEN VALDEZ ARCHITECT
 

Cette structure d’accueil marquera la nouvelle esplanade en indiquant la direction des musées. Le projet proposera également le prolongement de l’allée d’arbres existants et la végétalisation de la plaque tournante, reconvertie en patio.

Le jury dit avoir été sensible «à la qualité de l’espace public proposé et à la force visuelle de l’intervention, qui n’entre pas en concurrence avec les autres bâtiments du site.»

Les projets seront exposés

Né au Mexique, Rubén Valdez a étudié l’architecture à l’Académie d’architecture de Mendrisio (TI) et les arts visuels à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne. Il est depuis 2017 responsable de la recherche en design à l’atelier ALICE à l’EPFL.

Les projets rendus dans le cadre du concours d’idées seront exposés du 15 au 26 novembre dans le nouveau bâtiment du Musée de l’Elysée et du mudac à Plateforme 10. La remise des prix aura lieu le 26 novembre en présence des conseillers d’Etat Cesla Amarelle et Pascal Broulis.

Deux objets historiques des CFF au musée
Deux objets du patrimoine historique des CFF ont fait leur entrée au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) de Lausanne. Il s’agit de l’écusson de la locomotive «Ae 6/6 11422 canton de Vaud», construite entre 1952 et 1966, et d’une horloge qui se trouvait dans la halle aux locomotives.

Dans un communiqué publié mardi, le Conseil d’Etat vaudois explique avoir voulu récupérer ces objets afin de «préserver un témoignage de la halle aux locomotives et de l’activité ferroviaire du site», où se trouve désormais le pôle muséal Plateforme 10 et le MCBA.