Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le Conseil d'Etat devra évaluer la situation

Le Grand Conseil veut une étude sur le taux d'imposition des bénéfices.

03 juil. 2013, 00:01
data_art_7190679.jpg

Le Conseil d'Etat vaudois devra réaliser une étude sur les conséquences qu'aurait un taux d'imposition du bénéfice des entreprises inférieur à 15% dans le canton. Le Grand Conseil a accepté mardi de lui transmettre le postulat de l'UDC Claude-Alain Voiblet.

L'étude permettra de justifier la stratégie actuelle des 23,5 points d'impôt et d'évaluer l'impact d'une baisse de ce taux sur l'économie et les finances du canton.

La gauche et les Verts ont fustigé un postulat "périlleux". "Il s'agit de l'exemple même d'une proposition inutile, voire nuisible dans un contexte délicat et face aux attaques de l'Union européenne" , a relevé le socialiste Jean-Michel Favez.

En matière de fiscalité des entreprises, les cantons voisins ne restent pas les bras croisés: Neuchâtel a pris le mors aux dents et a décrété un impôt sur le bénéfice de 13%, Genève tente de faire de même.

"On ne remet pas en question une étude"...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias