Nuria Gorrite: "c'est une très belle journée pour notre canton"

Les élus de La Côte et plus généralement du canton de Vaud sont en majorité heureux de l'arrivée de Guy Parmelin au Conseil fédéral. Ils saluent cette élection. La plupart d'entre eux notent que la canton était sous-représenté depuis trop longtemps.

09 déc. 2015, 16:05
Guy Parmelin, dans son "costume neuf" de conseiller fédéral.

Nuria Gorrite, conseillère d’Etat vaudoise: "C’est une très belle journée pour notre canton et pour l’arc lémanique, une région économique souvent sous-estimée à Berne. Vaud retrouve ainsi un siège et c’est le plus important. On l’a réclamé à de nombreuses reprises. Pierre-Yves Maillard (Conseiller d’Etat socialiste) ne l’a pas eu. Aujourd’hui, il fallait un UDC, je suis heureuse qu’il s’agisse de Guy Parmelin, que je connais très bien, et dont je suis sûr qu’il défendra nos projets d’infrastructures."

 

Gérald Cretegny, président de RegioNyon: "Je suis très fier d’avoir un conseiller fédéral dans notre district. Cela participera à donner davantage de visibilité à notre région. Guy Parmelin sera à même de réaliser ce lien avec la politique fédérale."

 

Daniel Rossellat, syndic de Nyon: "C’est une très bonne nouvelle pour La Côte. Guy Parmelin a trois qualités: c’est un homme de dialogue, il a le bon sens paysan et il vit dans notre région. Que veut-on de plus?"

 

Sacha Soldini, président UDC Nyon: "Je suis très heureux pour notre district. Ca montre aussi que l’UDC est implantée dans le canton de Vaud. C’est un très bon signal."

 

Jean-Pierre Deriaz, préfet du district: "Je suis très fier pour notre région et notre canton. Guy est quelqu’un avec qui j’ai toujours eu de bons contacts. Je félicite surtout l’homme, sans diplômes majeurs, qui s’est fait de lui-même. Ca prouve qu’en travaillant bien, on peut arriver à de grands succès."

 

Roger Nordmann, conseiller national vaudois PS: "Je suis inquiet pour l'avenir du pays. Guy Parmelin a probablement été jugé le candidat le moins inadéquat. Mais je n'ai aucun espoir que l'UDC se modère, au contraire, le discours va se durcir. Un conseiller fédéral doit officier pour l'intérêt de tous les habitants de ce pays et non pour le programme de son propre parti. Nous attendons donc une attitude constructive et collégiale de sa part."

 

Olivier Feller, conseiller national vaudois PLR: "Je suis content pour mon canton et ma région. J’ai voté pour lui.  Et heureux de voir que la majorité alémanique a voté pour lui."

 

Philippe Leuba, conseiller d'Etat vaudois: "Je suis d'abord Vaudois avant d'être du PLR. Je me réjouis de l'élection de Guy Parmelin. Je suis convaincu qu'il apportera beaucoup au Conseil fédéral. C'est un atout pour la Suisse romande." 

 

Pascal Broulis, conseiller d'Etat vaudois: "Nous sommes contents. L'arc lémanique se renforce sous la coupole fédérale. Guy Parmelin se fondra bien dans le collège gouvernemental et respectera la collégialité. Il est important pour un gros canton comme Vaud d'avoir une assise à Berne."