Réservé aux abonnés

Pourra-t-on à nouveau mendier dans les rues vaudoises sans se faire amender?

Après l’arrêt retentissant de Strasbourg, le sort de la loi vaudoise sur l’interdiction de la mendicité est incertain.
22 janv. 2021, 17:53
Le 1er novembre 2018 à Lausanne, manifestation contre l'interdiction de mendier étendue à tout le canton de Vaud.

Sera-t-il à nouveau possible de tendre la main sans encourir d’amende? Au lendemain de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) concernant le cas genevois, Vaud se questionne. A Lausanne, la police ne changera pas sa pratique dans l’immédiat et continuera à dénoncer les cas de mendicité. «Nous attendons une analyse cantonale», affirme le municipal Pierre-Antoine Hildbrand. Dans les faits, peu de contraventions sont distribuées. L’association Opre Rrom, très réjouie p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois