UNIL: les premiers étudiants arrivent au Vortex

L’Université de Lausanne vit sa première rentrée avec son nouveau campus. Le Vortex, construit pour les JOJ, accueille ses premiers habitants.

28 août 2020, 13:52
Environ 1000 personnes peuvent vivre dans ce bâtiment.

Le campus de Dorigny de l’Université de Lausanne (UNIL) entre dans une nouvelle ère. Il peut désormais loger 1000 personnes dans un seul bâtiment grâce au Vortex, l’ancien village des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ).

«Cela change tout», reconnaît Benoît Frund, vice-recteur en charge de la durabilité et du campus à l’UNIL. «Jusqu’ici, le site de Dorigny se remplissait et se vidait au fil de la journée. Nous disposons désormais d’un campus qui vit 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7», relève-t-il, contacté par Keystone-ATS.

A quelques jours de la rentrée académique, programmée le 14 septembre, les nouveaux habitants sont en train d’arriver au Vortex. Tous les logements pour étudiants (UNIL et EPFL majoritairement) ont été loués, tandis que ceux réservés pour les collaborateurs des hautes écoles et les hôtes académiques ont presque tous trouvé preneur.

Au-delà de l’aspect logement, l’objectif consiste dorénavant à donner vie à ce village de 1000 personnes. Un restaurant, une épicerie, une garderie, une salle polyvalente et des locaux pour des associations d’étudiants sont en train d’être installés, après avoir pris un peu de retard en raison de la crise sanitaire.

«Nous essayons de définir les besoins des étudiants et de les traduire en infrastructures», explique M. Frund. Il précise que quatre locaux commerciaux doivent encore être attribués mais que, là aussi, le coronavirus a retardé le processus.

Créer des liens

Durant tout le mois de septembre, l’UNIL a mandaté le collectif d’artistes «Ici-Même», dont la mission sera d’amener les nouveaux résidents du Vortex à faire connaissance. Des visites seront également organisées pour les habitants des quartiers avoisinants de Chavannes-près-Renens.
«Nous souhaitons que les gens puissent s’approprier les lieux, qu’ils puissent s’y investir», dit M. Frund. Il ajoute que ce processus va prendre un certain temps et que de nombreuses autres questions vont se poser, en matière de sécurité par exemple.

Les contraintes liées au coronavirus compliquent également cette mise en route. Le vice-recteur souligne toutefois que les appartements proposés au Vortex sont «Covid compatibles», chaque chambre disposant notamment de ses propres sanitaires.

Héritage des JOJ

Inauguré l’automne dernier, le Vortex se présente sous la forme d’une vaste couronne circulaire de 27 m de haut. Il est composé de huit niveaux en spirale, accessibles par une rampe de 2,8 km de long.

Bâtiment emblématique des JOJ de Lausanne 2020, il a servi de village des athlètes en janvier dernier, avant d’être réquisitionné durant le printemps pour accueillir du personnel impliqué dans la crise du coronavirus.

Fruit d’un partenariat privé-public, le Vortex a été initié en 2014 par le canton de Vaud, puis financé dès 2016 par la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud, qui y a investi 156 millions de francs. S’y est ajouté un crédit de 6 millions à charge du canton de Vaud pour construire les espaces communs.

La Fondation Maisons pour étudiants de Lausanne (FMEL), qui a pu augmenter de 30% son offre grâce au Vortex, exploite les logements pour étudiants. De son côté, l’UNIL est en charge du programme commun au rez-de-chaussée (restaurant, commerces), ainsi que des 76 logements pour les collaborateurs et les hôtes académiques