Réservé aux abonnés

Les chanvriers sèment plastique et colère sur La Côte

A Essertines-sur Rolle, des résidus de plastique qui protégeaient les cultures de CBD se sont envolés dans la nature. La commune a déposé une plainte pénale. Mais toute La Côte est concernée par ce phénomène.
01 avr. 2021, 05:00
Les connaissances actuelles sur ces matières biodégradables ne sont pas encore assez développées. Par précaution, il convient de les retirer intégralement et de les éliminer dans les filières appropriées, recommande le Canton.

«C’est inacceptable! On est mécontents de cette situation, c’est un gros souci», lance le syndic Samuel Dufour d’Essertines-sur-Rolle, habituellement plutôt modéré. Cette fois-ci, la coupe est pleine: la commune a décidé de déposer une plainte pénale auprès du Ministère public pour atteinte à l’environnement à l’encontre du propriétaire de deux champs de CBD.

En cause, non pas la culture elle-même, mais la dispersion dans la nature des résidus...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois