Réservé aux abonnés

Nyon et Morges: et si vous empruntiez un crêpes party à la biblio?

Une bibliothèque d’objets est en passe de débarquer à Nyon. A Morges aussi, le concept séduit des habitants. Mais comment fonctionnent ces cavernes d’Ali Baba qui luttent contre le gaspillage? On vous dit tout.
17 mai 2021, 05:00
Les membres fondateurs de La Manivelle, à Nyon (de g. à dr.): Flavie Scholtz, Bruno Patricio, Robert Stitelmann et Elisabeth Petraki.

Sa meuleuse a déjà été empruntée 15 fois en un peu plus de deux ans, sa charrette pour vélo 21 fois. Ce matériel, qui autrefois dormait dans sa cave, Robert Stitelmann l’a confié à La Manivelle, la bibliothèque d’objets qu’il a cofondée et qu’il coordonne à Genève. «J’y ai toujours accès quand j’en ai besoin et le reste du temps, ils sont disponibles pour d’autres», explique celui qui accompagne la naissance d’une peti...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois