Réservé aux abonnés

Nicolas Fossati apprivoise les couleurs

Première sortie depuis deux ans pour l’artiste de Begnins qui dévoile son univers toujours aussi rêveur mais qui «se passe presque du noir».
11 oct. 2017, 23:08 / Màj. le 12 oct. 2017 à 08:27
Nyon, lundi 9 octobre 2017
Portrait de Nicolas Fossati, peintre lors de la présentation de son exposition à la galerie Chapelle - Espace Vernissage à Nyon

© Sigfredo Haro Portrait Nicolas Fossati, Nyon

Didier Sandoz

didier.sandoz@lacote.ch

«Je ne suis plus un autiste», confiait Nicolas Fossati jeudi dernier lors du vernissage de son exposition nyonnaise. Cela se ressent, tant dans ses œuvres que dans sa capacité à en parler. «Avec mon métier d’enseignant, j’ai bien dû apprendre à formuler, à mettre des mots sur le processus créatif», reconnaît l’enfant de Begnins, aujourd’hui âgé de 49 ans.

En guise d’illustration de cette évolution – déj...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois