Réservé aux abonnés

Le «Grapillon régénéré par Opaline Factory» pétille à nouveau dans les verres

Le jus de raisin abandonné par Schenk il y a quelques années est de retour. Elaboré avec Opaline, spécialiste valaisanne des jus de fruits de proximité, il est produit avec du chasselas et du gamay romand.

08 oct. 2020, 19:00
Sofia de Meyer, fondatrice d’Opaline redonne vie au breuvage sans alcool lancé en 1944 par le grand-père de François Schenk, membre de la direction de la multinationale en mains familiales.

«Grapillon, c’est le souvenir d’enfance de pouvoir boire comme papa et maman un verre de blanc ou un verre de rouge», se remémorait ce jeudi le directeur de la maison de vins veveysanne Obrist, Jacques de Simone, à l’occasion du lancement des deux déclinaisons, blanc et rosé, du «Grapillon régénéré par Opaline Factory». Le fameux jus de raisin, élaboré à Rolle par Charles Schenk durant la Seconde Guerre mondiale pour requinquer la population suisse en manque de sucre, conna&ic...