Réservé aux abonnés

Les dessous des feux d’artifice

Des semaines de travail se cachent derrière les spectacles qui illuminent le ciel le 1er Août.

30 juil. 2017, 23:14
/ Màj. le 31 juil. 2017 à 00:01
DATA_ART_11393978

fabien darvey

fabien.darvey@lacote.ch

Le plaisir dure souvent une quinzaine de minutes, parfois vingt. Mais que d’heures de travail pour arriver à un tel résultat. Préparer un feu d’artifice demande du temps et, surtout, beaucoup d’investissement. Et les fabricants sont peu nombreux.

En Suisse, quatre structures se taillent la part du lion, dont la société Sugyp, basée à Grandson. «On n’a pas encore fêté le 1er Août cette année que nous faisons déjà les commandes pour l’année prochaine, explique Nicolas Guinaud, codirecteur de l’entreprise. Certains spectacles seront même dessinés dè...