Réservé aux abonnés

Les communes sont pressées par la loi sur l'accueil de jour

Dès le 1er janvier, les communes feront face à une importante refonte de la loi sur l’accueil de jour. Elles se disent prêtes.
18 sept. 2017, 18:09 / Màj. le 19 sept. 2017 à 07:00
Grâce à la journée d’accueil continu des enfants, le canton entend répondre aux besoins des familles d’aujourd’hui et à l’insertion toujours plus importante des femmes dans le monde du travail.

Après plus de sept ans de négociations, la réforme de la loi sur l’accueil de jour des enfants (LAJE) va officiellement entrer en vigueur en début d’année prochaine. Acceptée par le peuple en septembre 2009, elle marque un changement important puisque, désormais, de nouvelles prestations sont imposées aux unités d’accueil pour écoliers (UAPE) du parascolaire (lire ci-dessous). 

>>Lire aussi: Une offre d'accueil qui s'agrandit

A compter du premier janvier, celles-ci devront proposer ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois