Un ex, fou de rage d'avoir été quitté, s'adresse au milieu sado-maso pour punir son ex

La Cour correctionnelle a entendu ce jour un jeune homme de 25 ans qui, après avoir harcelé par téléphone son ex, a pris contact sur internet avec des adeptes SM pour la violer.
12 avr. 2016, 17:52
/ Màj. le 13 avr. 2016 à 06:30
L'accusé a harcelé par téléphone son ex, avant de passer aux choses plus sérieuses.

A deux reprises, des inconnus se sont présentés à l'école, puis au domicile d'une jeune fille de 25 ans. Leur but: l'enlever et lui faire subir des traitements réservés habituellement aux adeptes de sado-masochisme. L'ex de la demoiselle avait tout prévu, juste pour pouvoir lui parler, prétend-il. Déjà condamné une fois pour utilisation abusive d'une installation de communication, il a récidivé trois mois plus tard. Et a mis le paquet, puisqu'il est allé sur internet recruter des hommes d'accord de soi-disant "répondre aux fantasmes" de la jeune fille. Il risque 42 mois de prison. 

La Cour correctionnelle de la Côte a plongé ce jour dans le milieu BDSM. A découvrir dans nos éditions payantes de mercredi.

par Dominique Suter