Réservé aux abonnés

Une classe de Begnins voit son dessin devenir un lapin en chocolat

Le chocolat à Pâques, une histoire de douceur pour contraster avec le carême, mais surtout une réussite commerciale. Une classe de Begnins a même vu son propre dessin se transformer en friandise.
14 avr. 2019, 17:00
Un lapin en chocolat portant un oeuf, qui représente la terre, sur son dos. Le dessin des élèves de Begnins représente plusieurs symboles de Pâques en une pièce.

Pourquoi les œufs, les lapins et autres symboles de Pâques sont-ils en chocolat et pourquoi en mange-t-on autant à cette période? «Bonne question» a été la réponse la plus fréquente de nos interlocuteurs. «C’est probablement en contraste avec le carême. On s’est privé de sucre et du coup on en profite à Pâques. Mais je pense qu’il faudrait plutôt manger du chocolat noir un Vendredi saint pour se rappeler l’amertume de la mort», avance le professeur Olivier ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois