RIE III: le gouvernement vaudois encouragé à se battre

Le Grand Conseil vaudois a largement soutenu mardi une résolution en faveur de la RIE III. Le texte milite pour une intervention rapide du Conseil d'Etat à Berne en vue d'une nouvelle mouture de la réforme fiscale.
01 mars 2017, 10:37
Une grande majorité des députés du Grand Conseil souhaite une intervention rapide à Berne sur la RIE III.

C'est à une grande majorité que le Grand Conseil vaudois a soutenu mardi une résolution soutenant la RIE III. Le texte veut que le Conseil d'Etat intervienne "rapidement" à Berne en vue d'une nouvelle mouture de cette réforme de la fiscalité des entreprises.

Le Conseil d'Etat reçoit les encouragements du Grand Conseil pour défendre la rédaction d'une nouvelle mouture de la RIE III. La dernière version en date a été balayée par la majorité des votants suisses le 12 février dernier. Elle avait été acceptée par les Vaudois à 51,3%. Et ces derniers avaient déjà plébiscité à 87% des voix une version cantonale de cette réforme en mars dernier.

Mardi, le sujet est revenu sur la table du plénum. Tous les partis à l'exception de La Gauche ont ainsi appelé le Conseil d'Etat à poursuivre ses efforts sur ce thème. Et de lui manifester son soutien dans les démarches qu'il entreprendra en vue de "garantir la mise en application de la RIE III vaudoise".

Rétrocession du "milliard"

Concrètement, le texte "veut obtenir la fin des statuts spéciaux", a précisé le PLR Marc-Olivier Buffat. Il réclame également "la rétrocession" du milliard de francs prévu pour les cantons. Sur cette enveloppe, 107 millions sont destinés au canton de Vaud et aux communes.

Au micro, le conseiller d'Etat en charge des finances, Pascal Broulis, a tenu à répéter que le canton avait dit deux fois "oui" à cette réforme. Le ministre PLR a aussi souligné l'importance qu'il accordait à cette résolution interpartis. Les députés ont soutenu le texte par 108 "oui" contre 7 "non" et 8 abstentions.