Télévision régionale: "La Télé" remercie son directeur et se recapitalise

En grande difficulté financière après un exercice bouclé sur une perte opérationnelle d'1,5 million de francs, la télévision régionale valdo-fribourgeoise, "La Télé" se sépare de son directeur général, Christophe Rasch. Elle doit désormais élaborer un plan de sauvetage.

06 mai 2014, 19:38
Christophe Rasch, lors du lancement de "La Télé", en 2009. Cinq ans plus tard, il quitte le navire.

La Télé fait le ménage. La chaîne de télévision valdo-fribourgeoise a enregistré une perte opérationnelle de 1,5 million l'an dernier, ce qui entraîne le départ de son directeur général Christophe Rasch. La chaîne va se recapitaliser à hauteur de 1,5 million de francs.

Le directeur général part avec effet immédiat. "Il a tiré les conséquences des résultats très mauvais, alors que le budget s'annonçait équilibré. Il n'était plus possible de collaborer mais nous avons trouvé une solution pour un départ à l'amiable", a expliqué mardi Damien Piller, l'avocat et homme d'affaires fribourgeois qui devient le principal actionnaire de La Télé.

Une "absence de maîtrise des charges" conjuguée à une "baisse des recettes escomptées" expliquent l'importante perte 2013. Celle-ci sera en grande partie épongée par les actionnaires qui renoncent aux prêts consentis lors de la fondation de la société. L'éditeur Tamedia - qui avait repris les parts d'Edipresse - abandonne ainsi une écriture comptable de 618'000 francs.

Plan de sauvetage

Au final, la perte 2013 a été réduite à environ 69'000 francs. La deuxième étape du "plan de sauvetage" consiste en une recapitalisation à hauteur de 1,5 million, effectuée à la fin du mois de mai. Plusieurs actionnaires actuels y participeront, dont la Ville de Lausanne.

La part de Damien Piller au capital-actions passera des 24% actuels à un chiffre compris entre 40 et 49%, a-t-il précisé. Un nouvel apport de fonds est prévu à la fin de l'année.

Ces informations ont été données à l'issue d'une réunion du Conseil d'administration de la société Vaud-Fribourg TV SA. Pour assurer la remise à niveau, Thierry Savary et Markus Baumer, respectivement directeur et directeur financier et administratif de Radio Fribourg et Radio Freiburg, font leur entrée à la direction de la société.

Cette équipe fribourgeoise de transition - qui assume cette tâche en plus de ses fonctions actuelles - s'est donné un an pour rétablir la situation. Puis la direction de la chaîne sera réorganisée.

Produit apprécié

Le mandat de la chaîne valdo-fribourgeoise ne sera pas fondamentalement modifié. "Le produit est apprécié des téléspectateurs", a rappelé M. Piller. Des garanties ont été données pour le maintien de l'emploi et des conditions salariales. La Télé emploie une cinquantaine de personnes.

Le studio de la chaîne à Meyrin (GE) sera fermé. "Pour éviter l'éparpillement, un certain recentrage est nécessaire", a ajouté Damien Piller.

Pour Philippe Sordet, président du conseil d'administration, la chaîne doit impérativement augmenter ses recettes publicitaires. A ses yeux, les problèmes de La Télé ne sont pas d'ordre structurel, mais bien le résultat d'une année exceptionnellement difficile.

Débuts en 2009

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale des actionnaires du 27 mai de reconduire le Conseil d'administration dans sa composition actuelle, à l'exception de deux membres démissionnaires, le président Philippe Sordet et Albert Noth.

La Télé a diffusé sa première émission officielle fin juin 2009 lors d'une fête à Gruyères (FR). Son thème résumait les difficultés d'emblée posées à la nouvelle chaîne en terme de couverture médiatique: "Qu'est-ce qui rassemble les gens dans la zone Vaud-Fribourg?".