Réservé aux abonnés

Une mort qui a entraîné des réformes et forcé la réflexion

30 oct. 2013, 00:01

A la suite du décès de Skander Vogt - en mars 2010 dans sa cellule de Bochuz -, l'Etat vaudois a demandé à Claude Rouiller une enquête administrative. L'ancien juge fédéral rend en juillet 2010 un rapport très sévère. Claude Rouiller reproche au personnel d'avoir confondu des directives et des pratiques et d'avoir oublié l'essentiel: porter secours immédiatement à un détenu en danger.

Face aux critiques, le conseiller d'Etat Philippe Leuba réagit. Outre la mise à pied de la cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) Catherine Martin, il ordonne la réorganisation des pratiques. La formation est re...