Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Vaud: la défiance monte face à la future réouverture des écoles

Cesla Amarelle a reçu lundi syndicats et parents d’élèves pour discuter de la reprise des cours en classe prévue le 11 mai. La contestation est forte du côté des syndicats, les parents sont dans l’attente.

21 avr. 2020, 16:00
/ Màj. le 21 avr. 2020 à 17:00
Cesla Amarelle s’était rendue début avril à Yverdon dans une classe maintenue ouverte pour quelques élèves dont les parents n’ont pas de solution de garde.

Refus, opposition, forts doutes: l’ouverture prévue des écoles obligatoires le 11 mai est largement rejetée en l’état dans le canton de Vaud par les syndicats d’enseignants. Pour les parents d’élèves, des solutions et des clarifications doivent être apportées avant toute précipitation.

Déconfinement progressif certes, mais pas au prix de la santé et du risque de relancer la pandémie. Le ton des syndicats vaudois varie, mais le message est semblable après l’annonce jeudi des trois phases de déconfinement par le Conseil fédéral et la remarque du ministre de la Santé. Les enfants les plus jeunes n’attrapent pas la maladie et sont de mauvais vecteurs du virus, a avancé Alain Berset.

Opposition du syndicat

Lundi, la conseillère d’Etat Cesla Amarelle a reçu les syndicats et l’association des parents d’élèves APE Vaud pour un premier contact après les annonces officielles, qui suscitent beaucoup de remous et le lancement de pétitions. «Il fallait écouter»...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias