Vaud: le projet de budget 2016 adopté quasi tel quel

Le projet de budget 2016 a été adopté sans grandes modifications par le Grand Conseil vaudois.

02 déc. 2015, 16:51
Les députés vaudois ont  adoptent le projet de budget 2016 quasi tel quel.

Les députés vaudois ont adopté mercredi le projet de budget 2016 sans rien y changer ou presque. A son habitude, l'extrême gauche a multiplié les amendements demandant des crédits supplémentaires. En vain.

Bénéficiaire à hauteur de 1,4 million de francs au départ des discussions, le projet de budget l'est resté jusqu'à la fin du premier débat, avec même 150'000 francs de charges en moins pour cause d'allocation "prématurée" à des drones. Toutes les tentatives de l'extrême gauche de faire dépenser davantage sont restées lettre morte.

Réduire le nombre d'élèves

Les députés de La Gauche ont cherché à délier la bourse cantonale pour le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Marc Oran a demandé de consacrer plus d'argent afin d'engager des enseignants supplémentaires et de pouvoir ainsi réduire le nombre d'élèves par classe.

La conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon a rétorqué qu'au niveau du gymnase par exemple, certaines classes étaient aujourd'hui dédoublées. La fréquentation s'établit ainsi "largement au-dessous des 20 élèves".

Problèmes aux curatelles

Christiane Jaquet-Berger (La Gauche) s'est inquiétée de son côté d'un "risque de deux millions de francs" pour les bourses d'études et a proposé un amendement portant sur une somme équivalente. Après les explications de la cheffe de département, elle a fini toutefois par retirer sa proposition.

Pour le Département des institutions et de la sécurité, La Gauche a surtout plaidé en faveur d'un accroissement de l'enveloppe consacrée à l'Office des curatelles et tutelles professionnelles et de la préférence à donner à du personnel fixe au lieu de temporaire. "Ca ne va pas" dans ce secteur aujourd'hui, les employés sont surchargés et certains tombent malades, a affirmé Christiane Jaquet-Berger.