Vaud: "Synathlon" sera construit sur le campus de Dorigny

Un nouveau bâtiment consacré au sport et baptisé "Synathlon" verra le jour sur le campus de Dorigny. La construction, devisée à 23 millions de francs, devrait ouvrir à l'automne 2016.

28 oct. 2013, 16:06

Pour renforcer le positionnement de "Lausanne, ville mondiale du sport", le canton de Vaud va construire un nouveau bâtiment sur le campus de Dorigny. Appelée "Synathlon", cette construction est devisée à 23 millions de francs et devrait ouvrir en automne 2016. Le projet "La Ruche" a gagné le concours architectural.

Les villes ont besoin d'une image immédiatement identifiable: la Berne fédérale, la Genève internationale. Pour Lausanne, c'est le sport, a expliqué lundi le conseiller d'Etat Pascal Broulis. Avec le siège du Comité international olympique (CIO) et de plus de 50 fédérations, le chef-lieu vaudois se fait ainsi connaître dans le monde entier.

Afin de développer cet atout, le canton va créer "une interface unique en Europe entre le monde du sport international, la formation et la recherche de pointe". "Synathlon" regroupera quatre entités: l'Institut des sciences du sport de l'Université de Lausanne (ISSUL), l'Académie internationale des sciences et techniques du sport (AISTS) et le cluster du sport international (CSI).

Avec la Fédération internationale du sport universitaire (FISU) qui quitte complètement la Belgique, ce sont une centaine de personnes qui seront réunies dans le nouvel édifice. "Synathlon" bénéficie d'une localisation "idéale", selon Pascal Broulis, à côté des installations sportives. "C'est un bâtiment fonctionnel qui favorisera de fait les échanges entre les partenaires".

Développement effréné

A côté de la parcelle de 6000 m2 qui accueillera "Synathlon", le canton a indiqué qu'une deuxième surface pourrait servir un jour à une extension. Les architectes lauréats, sur les 25 projets en concours, sont Unal Karamuk et Jeannette Kuo, basés à Zurich. Ils réalisent actuellement une école en Thurgovie.

Interrogée sur les problèmes de mobilité que pose le développement du site de l'Université et de l'EPFL, la conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon a indiqué que des réflexions étaient en cours. Des solutions doivent être trouvées autant pour la circulation interne que pour l'accès à ce qui représente la deuxième ville du canton, a-t-elle souligné.

Le mot-valise Synathlon fait référence aux joutes sportives et évoque les synapses, soit la rencontre des différents partenaires, a relevé le canton.