Vaud: une même voix pour les communautés religieuses

Dans le canton de Vaud, les communautés religieuses veulent renforcer leur collaboration et pouvoir parler d’une même voix. Elles ont créé une plateforme interreligieuse, sorte d’organe «officiel» des six partenaires.

24 janv. 2019, 14:22
Une plateforme a été créée pour renforcer le dialogue interreligieux (photo d'illustration).

Cette plateforme institutionnelle regroupe les églises réformée (EERV) et catholique (FEDEC-VD), la Communauté israélite (CILV), les églises anglicane et catholique chrétienne (FACCV), l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) et les évangéliques (FEV). Elle réunit six partenaires reconnus comme institutions d’intérêt public, ou qui aspirent à l’être et ont déposé une demande.

Dans les faits, ces églises et communautés pratiquent déjà le dialogue interreligieux, notamment à la Maison de l’Arzillier. Ce type de collaboration se poursuivra, mais la plateforme permet de faire un pas de plus, «un pas significatif», explique jeudi à Keystone-ATS Xavier Paillard, président du Conseil synodal de l’EERV.

Favoriser les échanges

L’objectif est de favoriser les échanges sur le vécu des communautés et de développer le «vivre-ensemble» dans le canton. Il s’agit aussi de permettre une réactivité commune en cas de crise. «Lors d’attentats par exemple, nous pourrions réagir plus rapidement et organiser une célébration interreligieuse», imagine Xavier Paillard.

Les partenaires délèguent deux personnes dans la plateforme, qui possède une présidence tournante. Chaque année, une communauté est chargée d’organiser des rencontres, en principe deux fois par an. Pour 2018-2019, il s’agit de la CILV.