Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Vaud va limiter les équipements médicaux lourds

Devant l'augmentation des coûts de l'ambulatoire dans le canton de Vaud, le Grand Conseil vaudois a soutenu le projet de Pierre-Yves Maillard de réguler les équipements médicaux lourds.

22 sept. 2015, 21:25
Pierre-Yves Maillard assure que les familles nombreuses aidées par le social ne représentent que 4% des cas sur Vaud.

Le Grand Conseil vaudois a largement soutenu mardi le projet de Pierre-Yves Maillard de réguler les équipements médicaux lourds. Cette offre est particulièrement élevée dans le canton de Vaud, où on observe une hausse des coûts de l'ambulatoire.

"Le sujet est important, mais la proposition est modeste", a expliqué le conseiller d'Etat devant le plénum. "C'est un instrument de plus, pas la panacée", a-t-il ajouté. L'idéal serait de réviser le système tarifaire Tarmed qui surestime les coûts de certaines prestations. "Mais cette révision est une chimère à court terme".

Renouveler les équipements déjà installés

Pour faire passer son projet, le conseiller d'Etat a dû faire quelques concessions: ainsi les dispositions ne sont pas incluses dans une loi pérenne, mais dans un décret, valable cinq ans. Ensuite, un nouveau texte devra repasser devant le Grand Conseil.

Autre concession "forte", selon Pierre-Yves Maillard: "nous avons admis que les équipements déjà installés pourront être renouvelés sans contrôle de l'Etat", a-t-il expliqué. Une commission cantonale d'évaluation, réunissant tous les partenaires, sera chargée de préaviser la mise en service de tout nouvel équipement.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias