Ukraine: la population commémore le 30e anniversaire de Tchernobyl

Trente ans plus tard, l'Ukraine rend hommage aux disparus de Tchernobyl, mais aussi aux nombreux civils ou militaires qui ont été chargés de nettoyer le site suite à la catastrophe.
26 avr. 2016, 08:12
/ Màj. le 26 avr. 2016 à 08:24
30 ans après la catastrophe, les commémorations.

L'Ukraine commémore mardi le 30e anniversaire de l'accident nucléaire de Tchernobyl. Dans la nuit, des habitants ont déposé des fleurs et des bougies au pied du monument aux victimes à Slavoutitch, ville construite après la catastrophe pour loger des employés du site.

Dans la journée, le président ukrainien Petro Porochenko et celui de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) Suma Chakrabarti doivent se rendre à la centrale accidentée. Ils vont y déposer des gerbes à la mémoire des victimes et assister à la signature d'un accord sur l'octroi par la Berd de 40 millions d'euros pour la construction d'un dépôt pour le combustible nucléaire usé de Tchernobyl.

 

 

"Trente ans après l'accident de Tchernobyl, il est crucial de mener des efforts conjoints, l'Ukraine et la communauté internationale, pour transformer le site en un lieu sûr pour l'environnement", a souligné M. Chakrabarti à Kiev lundi.

Hommage aux "liquidateurs"

De son côté, M. Porochenko doit particulièrement rendre hommage aux "liquidateurs", ces quelque 500'000 civils ou militaires acheminés de tout l'Union soviétique pour nettoyer le site de la catastrophe, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Plusieurs dizaines d'entre eux sont morts dans les heures qui ont suivi l'explosion. Mais beaucoup d'autres ont succombé depuis à des maladies liées aux radiations auxquelles ils ont été exposés, notamment des cancers.

Achèvement en vue des travaux

Aux premières heures du 26 avril 1986, la fusion du réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire a projeté dans l'atmosphère des nuages chargés de particules radioactives dont les effets en matière de santé publique se font encore sentir aujourd'hui.

Cette catastrophe, la pire de l'histoire du nucléaire civil, avait contraint des dizaines de milliers d'habitants à fuir précipitamment et mis en évidence les déficiences du système soviétique de l'époque.

Ce 30e anniversaire coïncide avec l'achèvement imminent des travaux d'une structure métallique de confinement en forme d'arche qui devrait isoler le réacteur n°4 et son sarcophage endommagé pendant une centaine d'années.

La structure, d'un coût de 1,5 milliard d'euros, a été financée par plus de 40 gouvernements. Le nouveau Premier ministre ukrainien Volodimir Groïsman a estimé que le monde entier devait tirer les leçons de la catastrophe.

Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale.
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale. ©KEYSTONE
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale.
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale. ©KEYSTONE
Tchernobyl, photographiée en 2001, à l'occasion du 15e anniversaire de la catastrophe.
Tchernobyl, photographiée en 2001, à l'occasion du 15e anniversaire de la catastrophe. ©KEYSTONE
An aerial photo of the concrete-and-steel sarcophagus, which entombs reactor No. 4 at the Chernobyl nuclear power plant, taken on July 23, 1998 in Chernobyl, Ukraine. The fourth reactor (right from the chimney), exploded on April 26, 1986 having caused the world's worst nuclear accident, was constructed on the same foundation as the third reactor (left from the chimney) and, thus, is very close to it. Reactor No. 3 is the only operating reactor now.  It was shut down for scheduled repair on July 1 and is expected to be restarted on the early hours on Friday, November 26, 1999. (KEYSTONE/AP Photo/Efrem Lukatsky)
An aerial photo of the concrete-and-steel sarcophagus, which entombs reactor No. 4 at the Chernobyl nuclear power plant, taken on July 23, 1998 in Chernobyl, Ukraine. The fourth reactor (right from the chimney), exploded on April 26, 1986 having caused the world's worst nuclear accident, was constructed on the same foundation as the third reactor (left from the chimney) and, thus, is very close to it. Reactor No. 3 is the only operating reactor now. It was shut down for scheduled repair on July 1 and is expected to be restarted on the early hours on Friday, November 26, 1999. (KEYSTONE/AP Photo/Efrem Lukatsky) ©KEYSTONE
Rubble of twisted girders and broken concrete beams litter the floors, about 30 yards from the walls that separate the cavernous rooms for the plutonium core, inside the sarcophagus over Chernobyl's reactor No. 4, at the Chernobyl nuclear power plant,  November 10, 2000, Ukraine. Geiger counters register at about 80,000 microroentgens an hour inside the sarcophagus, 16000 times the safe limit. (KEYSTONE/AP Photo/Efrem Lukatsky)
Rubble of twisted girders and broken concrete beams litter the floors, about 30 yards from the walls that separate the cavernous rooms for the plutonium core, inside the sarcophagus over Chernobyl's reactor No. 4, at the Chernobyl nuclear power plant, November 10, 2000, Ukraine. Geiger counters register at about 80,000 microroentgens an hour inside the sarcophagus, 16000 times the safe limit. (KEYSTONE/AP Photo/Efrem Lukatsky) ©KEYSTONE
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale.
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3, d'une puissance d'un million de kWh, a fonctionné jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3, d'une puissance d'un million de kWh, a fonctionné jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
C'est l'une des très rares photos prises deux jours après l'explosion.
C'est l'une des très rares photos prises deux jours après l'explosion. ©KEYSTONE
Une vue aérienne de la centrale datée de 1998.
Une vue aérienne de la centrale datée de 1998. ©KEYSTONE
Le premier sarcophage de fer et de béton, inefficace, photographié en 1999.
Le premier sarcophage de fer et de béton, inefficace, photographié en 1999. ©KEYSTONE
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale.
Des milliers de véhicules et d'hélicoptères contaminés ont été abandonnés près de la centrale. ©KEYSTONE
En 1999 nettoient les poussières radioactives qui jonchent le sol du réacteur 3.
En 1999 nettoient les poussières radioactives qui jonchent le sol du réacteur 3. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3 était encore opérationnel jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
450 000 mètres cubes de terre contaminée ont été évacués par des hommes très peu protégés.
450 000 mètres cubes de terre contaminée ont été évacués par des hommes très peu protégés. ©KEYSTONE
Des milliers de véhicules, eux aussi contaminés, ont été stockés durant des années près de la centrale.
Des milliers de véhicules, eux aussi contaminés, ont été stockés durant des années près de la centrale. ©KEYSTONE
Le réacteur N°2 pris en photo le 9 mai 1986, quelques jours après la catastrophe.
Le réacteur N°2 pris en photo le 9 mai 1986, quelques jours après la catastrophe. ©KEYSTONE
11 ans après la catastrophe, le réacteur 3 était toujours en fonction.
11 ans après la catastrophe, le réacteur 3 était toujours en fonction. ©KEYSTONE
Le réacteur N°3, d'une puissance d'un million de kWh, a fonctionné jusqu'en 1999.
Le réacteur N°3, d'une puissance d'un million de kWh, a fonctionné jusqu'en 1999. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le Genevois Nils Ackermann a publié "Les enfants de Chernobyl sont devenus grands" a suivi le quotidien des habitants de la région.
Le Genevois Nils Ackermann a publié "Les enfants de Chernobyl sont devenus grands" a suivi le quotidien des habitants de la région. ©© Mathias Braschler & Monika Fischer
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
A chimney over the sarcophagus that covers the destroyed reactor at the Chernobyl nuclear power plant, Chernobyl, Ukraine, Wednesday, March 23, 2016. Ukraine marks the 30th anniversary of the world's worst nuclear disaster on April 26. (AP Photo/Efrem Lukatsky)
A chimney over the sarcophagus that covers the destroyed reactor at the Chernobyl nuclear power plant, Chernobyl, Ukraine, Wednesday, March 23, 2016. Ukraine marks the 30th anniversary of the world's worst nuclear disaster on April 26. (AP Photo/Efrem Lukatsky) ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de décembre 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2015) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2013) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2013) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Des centaines d'ouvriers travaillent chaque jour sur le site de la centrale pour tenter de sécuriser les lieux.
Des centaines d'ouvriers travaillent chaque jour sur le site de la centrale pour tenter de sécuriser les lieux. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2013) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2013) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2014) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2012) a été progressivement recouvert par un sarcophage.
Le réacteur endommagé par l'explosion de 1986 (photo de 2012) a été progressivement recouvert par un sarcophage. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986.
Des images récentes de la ville ukrainienne de Pripyat, près de la centrale de Tchernobyl, totalement figée dans le temps depuis le 26 avril 1986. ©KEYSTONE