12.10.2017, 00:01  

On se gare à Perdtemps et on prend un caddie?

Abonnés
chargement
Des caddies au parking Perdtemps pour que les automobilistes fassent leurs courses plus facilement dans  les commerces du centre-ville? Un élu a lancé l’idée. Elle suscite des avis divergents.

 12.10.2017, 00:01   On se gare à Perdtemps et on prend un caddie?

NYON - Un conseiller communal propose d’installer des caddies à Perdtemps pour faciliter les courses des automobilistes. L’idée fait débat.

marie-christine fert

marie-christine.fert@lacote.ch

«Pour moi, le centre-ville est un centre commercial à ciel ouvert.» Partant de cette définition, Christian Perrin estime qu’un système de caddies payants installés sur la place Perdtemps pourrait être très utile aux automobilistes garés à cet endroit et qui veulent faire leurs courses dans les rues piétonnes. Et de ce fait, renforcer l’attractivité du centre de Nyon....

marie-christine fert

marie-christine.fert@lacote.ch

«Pour moi, le centre-ville est un centre commercial à ciel ouvert.» Partant de cette définition, Christian Perrin estime qu’un système de caddies payants installés sur la place Perdtemps pourrait être très utile aux automobilistes garés à cet endroit et qui veulent faire leurs courses dans les rues piétonnes. Et de ce fait, renforcer l’attractivité du centre de Nyon. Une idée que le conseiller communal PLR a lancée de manière informelle lors de la dernière réunion de l’assemblée délibérante, mais qui n’a pas suscité de réaction. «Il y a une quinzaine d’années, quand j’étais membre du comité de la Société industrielle et commerciale (SIC), je l’avais déjà évoquée, mais la Municipalité de l’époque ne l’avait pas retenue», rappelle-t-il. Il précise que les chariots seraient différents de ceux des supermarchés, plus étroits, avec des roues plus épaisses, pour s’adapter aux contraintes des trottoirs.

«A court terme, renforcer la signalétique, notamment depuis la sortie de l’autoroute en indiquant le nombre de places de parc disponibles dans le centre me semble plus pertinent», commente Marisa Benedetto. L’actuelle présidente de la SIC compte surtout sur le concept Cœur de ville, prôné par la Municipalité, avec l’aménagement de la zone Perdtemps-Usteri, pour tirer le commerce nyonnais vers le haut. Et d’ici que cet ambitieux projet voie le jour, elle met en avant les différentes manifestations initiées par la SIC pour drainer du monde, comme le prochain Marché de Noël avec ses 22 chalets sur la place Bel-Air.

Des réserves que ne partage pas l’ancienne présidente de la SIC, Véronique Burki. A ses yeux, la proposition de son collègue PLR «n’est pas idiote du tout». Même si ces chariots ne vont pas, poursuit la commerçante, à eux seuls résoudre le marasme ambiant, elle juge que «c’est une idée à creuser». Elle imagine l’installation des caddies à côté des caisses de Perdtemps. Encore faut-il, continue-t-elle, qu’ils aient des roues adaptées aux pavés pour limiter les nuisances sonores.

Priorité à la communication

Enthousiaste, Alexandre Bailly l’est également. «Ce serait rigolo. C’est une idée que je trouve plutôt sympathique», s’emballe le boucher. Selon lui, les clients qui sortent des commerces chargés de produits lourds trouveraient un soutien bienvenu avec un tel dispositif.

Le chocolatier Alexandre Paul est plus nuancé. «Ce n’est pas une mauvaise idée, mais il faudrait voir quelles sont les modalités pour sa mise en œuvre», observe-t-il. Procéder par étapes, faire un essai. Mais pour cet artisan, il y a peu de chance qu’une telle proposition passe la rampe au regard des lenteurs de la ville dans la mise en place des décisions prises. Il évoque notamment la signalétique qui tarde à être installée, s’attarde sur l’importance de ce vecteur de communication. «On a surtout besoin que les gens connaissent la diversité des commerces du centre-ville», insiste-t-il.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top