11.11.2014, 10:44  

Les frontaliers se préparent à changer leurs habitudes

chargement
Après presque dix ans de service, les bateaux de la CGN au départ de Nyon, destinés aux frontaliers, ne devraient plus mettre le cap en direction de Chens-sur-Léman, mais s'orienter vers Yvoire. Reste à savoir quand? 

   ARCHIVES CEDRIC SANDOZ
Par MARIE-CHRISTINE FERT

MOBILITE - Selon la presse française, le préfet de Haute-Savoie veut fermer le parking de Chens-sur-Léman. La CGN attend d'être informée.

m-c.fert@lacote.ch

Les frontaliers qui chaque jour empruntent le débarcadère de Nyon se préparent à changer leurs habitudes. La parution la semaine dernière dans l'hebdomadaire thononais "Le Messager" de la décision du préfet de Haute-Savoie d'interdire le parking au port de Tougues, sur la commune de Chens-sur-Léman, les as interpellés. Il est illégal car il ne respecte pas la loi Littoral. Du coup, les usagers de la Compagnie générale de navigation (CGN) seront contraints de rejoindre Nyon depuis Yvoire.

Sauf que, pour l'instant, un certain flou entoure cette décision (ndlr: à l'heure du bouclage de cette édition, nous n'avons pas pu joindre le préfet de Haute-Savoie). Toujours est-il qu'elle n'a pas traversé la frontière suisse, même si l'article en question n'est pas passé inaperçu. "Nous n'avons pas eu de notification du Conseil général de la Haute-Savoie qui finance cette ligne avec le Canton de Vaud" , indique Vincent Krayenbühl, directeur cantonal de la mobilité et des routes. Du coup, la réponse de Luc-Antoine Baehni, patron de la CGN, compagnie prestataire de services, coule de source quand on l'interroge sur ce dossier: "Je n'ai pas eu d'information officielle!" Ceci étant, tant pour Vincent Krayenbühl que pour Luc-Antoine Baehni, cette menace d'interdiction n'est pas une nouveauté. Il y a un an, à la même époque, la fermeture de ce parking avait été actée, avant que les autorités françaises compétentes ne reviennent sur leur décision!

Les horaires 2015 sont déjà publiés

Aujourd'hui, alors que les nouveaux horaires 2015 des dix allers retours quotidiens du lundi au vendredi entre Nyon et Chens-sur-Léman sont déjà imprimés, Luc-Antoine Baehni pense qu'effectivement, cette fois-ci, le couperet va tomber, avec un report des navettes sur Yvoire; mais il ignore à quelle échéance. Une rumeur persistante circule même au sein de la communauté des frontaliers avançant la date du 1 er janvier 2015. "Techniquement, on peut intégrer très vite ces changements, c'est à peu près la même distance, mais pour que nos clients puissent s'organiser, prendre de nouvelles dispositions, il faudrait un délai de trois mois" , estime le directeur de la CGN. Qui prévient que le port d'Yvoire étant plus exposé en hiver aux caprices de la météo, il risque d'y avoir plus de suppressions de navettes qu'au départ de Chens-sur-Léman.

En tout cas, les usagers de la compagnie commencent à prendre les devants, même si aucune date ne leur a été communiquée. Car, pour eux, un autre changement - et non des moindres - risque d'intervenir. Jusqu'à présent, le parking de Chens-sur-Léman, même dans un état déplorable avec un terrain modelé de crevasses, est gratuit. Alors qu'à Yvoire, l'un des sites les plus touristiques de Haute-Savoie, une situation aussi favorable est difficilement envisageable. Des mails s'échangent déjà entre usagers pour estimer quel tarif mensuel ou journalier serait "acceptable" pour le parking dans le cadre de prochaines discussions avec la commune d'Yvoire.


Top