Les jeunesses suivent la Fédération et reportent leurs girons

La Fédération Vaudoise des Jeunesses Campagnardes a annoncé, mardi, l’annulation des girons prévus pour cet été. La plupart des jeunesses de la région ne font pas partie de la Fédération mais repoussent également leurs événements.
07 avr. 2020, 16:00
/ Màj. le 07 avr. 2020 à 16:33
La plupart des Girons de la région sont annulés ou reportés (photo d'archives, ici celui du district de Nyon en 2019)

La Fédération Vaudoise des Jeunesses Campagnardes (FVJC) a annoncé, mardi, reporter à l’année prochaine tous ses girons. Celui organisé par la jeunesse de Monnaz pour le district de Morges est concerné.

Un giron peut effectivement attirer jusqu’à 25 000 personnes en cinq jours. «Devant la fulgurance du virus et cette situation d’incertitude dans laquelle nous nous trouvons, il est important et nécessaire pour nous de conserver le professionnalisme de nos organisateurs, et ainsi éviter de prendre le risque de participer à̀ une reprise de l’épidémie dans le courant de l’été» annonce la FVJC dans un communiqué.

Report en septembre

Du côté des Jeunesses du district de Nyon, la décision a également été prise de reporter le giron prévu pour le mois de juin. L’évènement est organisé par la jeunesse de Borex-La Rippe et aura donc lieu du 9 au 13 septembre. «Nous avons pris cette décision car, même si les conditions sanitaires s’amélioraient, il aurait été difficile de mettre en place le giron. Nous avons dû arrêter la préparation des décorations commencées en novembre dernier et nous avions prévu de commencer les constructions sur le terrain début mai.» explique Jonathan Raval, le vice-président de la jeunesse, «Il n’est pas exclu que l’évènement soit également reporté à l’année prochaine si les conditions ne s’améliorent pas d’ici à la fin de l’été».

La jeunesse de Perroy, qui organise le giron des jeunesses de l’Aubonne, attend, quant à elle, fin avril pour prendre une décision. C’est sur la base des informations données par les autorités cantonales et fédérales que la jeunesse définira si le report ou l’annulation de la manifestation prévue pour le mois de juillet est nécessaire.

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.
par Julie Bianchin