Ces applications qui font de la pub pour le tabac

Collecter des points à l'achat de cigarettes, une clope en fond d'écran, simuler l'action de fumer, autant d'applications disponibles sur les smartphones qui dérangent l'Organisation mondiale de la santé. Selon elle, ces applications sont contraire à la convention interdisant la publicité du tabac dans tous les médias.
06 août 2015, 14:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les cigarettes s'éteindront si l'on ne tire pas dessus.

L'industrie du tabac utilise des applications pour smartphones pour promouvoir ses produits, notamment auprès des enfants. Ce sont en effet eux qui utilisent le plus ces technologies, ont averti mardi des chercheurs.

Selon une étude publiée par la revue Tobacco Control, les chercheurs dirigés par Nasser BinDihm, de l'Université de Sydney, ont trouvé en février dernier 107 applications pro-tabac sur la boutique Apple App Store ou sur Android Market.

Certaines de ces applications permettent à l'utilisateur de simuler l'action de fumer ou de collecter des points pour l'achat de cigarettes de la marque Marlboro. D'autres proposent des représentations de marques de cigarettes, notamment pour servir de fond d'écran pour le téléphone.

Ces applications "semblent violer l'article 13 de la Convention de l'Organisation mondiale de la santé pour le contrôle du tabac qui interdit la publicité et la promotion du tabac dans tous les médias", relèvent les auteurs de l'étude.

"Les jeunes sont particulièrement vulnérables en raison de la popularité des smartphones dans cette classe d'âge et de l'attrait des applications" relèvent les auteurs de l'étude qui invitent les boutiques App Store à mieux réguler leur contenu.

Sur les 107 applications, 42 ont été retrouvées sur Android Market où elles ont été téléchargées par 6 millions de personnes en moyenne. En 2011, le nombre d'abonnements à la téléphonie mobile a atteint 6 milliards, soit 2,5 fois plus que le nombre d'abonnés à l'Internet.