Réservé aux abonnés

L’innovation alliée aux retraites

Les caisses de pension vont accroître leurs placements.
18 oct. 2016, 00:18
/ Màj. le 18 oct. 2016 à 01:08
Ambiance dans la salle blanche, (la salle où tout est stérile), de la société Carmat, cette jeune start-up high-tech de la banlieue parisienne, spécialisée dans la fabrication de coeurs 100 % artificiels. Ici, un des opérateurs en tenue de chirurgien assemble patiemment la centaine d'éléments qui composeront le premier coeur humain artificiel total. 101154

La nouvelle passe pratiquement inaperçue, et pourtant elle implique une évolution importante. Dans une déclaration conjointe récente, les deux conseillers fédéraux Alain Berset et Johann Schneider-Ammann encouragent les caisses de pension à développer leurs investissements dans les start-up – ces jeunes entreprises avec potentiel de croissance.

Chargé de concrétiser cette intention, le Fonds suisse pour l’avenir devra placer judicieusement les avoirs dès l’an prochain. Avec un double objectif: irriguer efficacement le tissu économique, surtout local, et embellir si possible les rendements des i...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an