Inde: le déraillement d'un train fait plus de 120 morts et 200 blessés

Violent accident de train dans le nord de l'Inde. Le déraillement de l'express Indore-Patna a fait plus de 120 morts et 200 blessés. L'accident s'est produit au milieu de la nuit. Il s'agit du pire accident ferroviaire depuis 2010 dans le pays.
20 nov. 2016, 08:19
/ Màj. le 20 nov. 2016 à 17:05
C'est le plus grave accident depuis 2010.

Au moins 120 personnes ont été tuées et au moins 200 blessées dimanche dans le nord de l'Inde lorsque leur train a déraillé au milieu de la nuit. Il s'agit du pire accident ferroviaire dans le pays depuis 2010.

Les secouristes poursuivaient dimanche soir leurs recherches de survivants dans les décombres. "Les wagons sont salement déformés. Nous avançons péniblement en coupant au chalumeau", a expliqué le brigadier A. Chhibbar, responsable des opérations de secours militaires sur place.

"Nous avons pu sortir 24 personnes jusqu'à maintenant, dont cinq étaient en vie", a-t-il expliqué, précisant que de puissantes lampes avaient été installées à la nuit tombante.

Tous les hôpitaux de la région ont été placés en alerte et une légion d'ambulances a été déployée sur les lieux.

 

Nombreuses familles

Selon les médias locaux, le train transportait de nombreuses familles voyageant ensemble. Certaines d'entre elles se rendaient dans leur contrée d'origine pour des mariages, dont la saison bat actuellement son plein en Inde.

Les 14 wagons de l'express Indore-Patna sont sortis de leurs rails à proximité de la ville de Kanpur, dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord), vers 03h00 du matin dimanche (samedi 22h30 en Suisse). La plupart des passagers dormaient.

Rail défectueux

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'accident. Selon les premiers éléments dévoilés par les autorités, le déraillement pourrait avoir été causé par un rail en mauvais état.

Le Premier ministre indien, le nationaliste hindou Narendra Modi, a exprimé sur Twitter son "indicible chagrin" face à cette tragédie. Les victimes seront indemnisées par l'État.