Réservé aux abonnés

La France ceinture l’insécurité

18 avr. 2017, 23:03
/ Màj. le 19 avr. 2017 à 00:01
epa03645821 (FILE) A file picture dated 28 September 2010 shows French police securing the perimeter during a bomb alert at the Eiffel Tower in Paris, France. According to media reports on 30 March 2013, the Eiffel Tower was evacuated following to a bomb threat made by an anonymous caller from a public phone box just outside Paris. Some 1500 visitors and staff vacated the premises and around two hours later the Landmark was reopened to the public.  EPA/IAN LANGSDON FILE FRANCE PARIS TERRORISM BOMB ALERT

Avez-vous déjà oublié plus de dix secondes votre valise dans une gare parisienne? Non? Tant mieux. Parce que l’alerte au colis suspect laisse peu de chance aux objets «perdus» dans les lieux publics. Depuis l’attentat contre «Charlie Hebdo», en janvier 2015, la France est passée du jour au lendemain en mode tout-sécuritaire: état d’urgence, appareil législatif renforcé, opération Sentinelle…

Dans un pays meurtri par une vague d’attentats sanglants qui a fait plus de 230 morts en deux ans, la sécurité est devenue la première préoccupation des Français après le chômage. Si elle est éclipsée par l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois