Le bilan du passage de l'ouragan Matthew à Haïti passe à 842 morts

Au moins 842 morts et des dizaines de milliers de sans-abris: le bilan du passage de l'ouragan Matthew à Haïti s'est encore alourdi, ont annoncé les autorités. Le bilan précédent était de 478 victimes. Des évacuations massives ont eu lieu dans trois États américains.
07 oct. 2016, 18:45
/ Màj. le 07 oct. 2016 à 20:22
Une église totalement détruite à Camp-Perrin.

Dévasté par l'ouragan Matthew en début de semaine, Haïti ne cesse de compter ses morts: le bilan s'est encore alourdi à 842 victimes. Vendredi, l'ouragan longeait les côtes de la Floride, un État qui semblait avoir évité le pire avec toutefois un risque de montée des eaux. Des évacuations massives ont eu lieu dans trois autres États américains.

Le dernier bilan établi à partir des chiffres fournis par les équipes de la protection civile est de 842 morts et des milliers de personnes déplacées. Le sénateur haïtien Hervé Fourcand, élu de la région Sud, parlait auparavant d'au moins 400 victimes, tout en précisant qu'un certain nombre de communes restaient inaccessibles plusieurs jours après l'arrivée de Matthew.

La protection civile du Sud avait évoqué pour sa part un bilan de 315 morts. Mais ce chiffre ne prenait pas en compte quatre communes touchées. De son côté, le ministère de l'Intérieur faisait état de 271 morts.

Crainte d'une hausse de cas de choléra

Toute la partie méridionale du pays a été noyée sous des torrents d'eau et secouée par des vents très violents, parfois pendant de longues heures. Le pays est très vulnérable aux intempéries en raison d'une importante déforestation.

Le sud-ouest du pays, surtout la péninsule de Tiburon, a payé le plus lourd tribut, en particulier les localités côtières Jérémie, qui compte environ 30'000 habitants, et Les Cayes, troisième ville du pays. La boue a tout envahi, des routes étaient toujours impraticables et un pont crucial a été emporté mardi.

Selon un bilan du bureau de l'ONU pour l'aide humanitaire (OCHA), jusqu'à 80% des récoltes ont été perdues par endroits et plus de 350'000 personnes ont besoin d'une assistance humanitaire. Plus de 21'000 personnes ont été évacuées. Plus de 29'000 maisons ont été détruites rien que dans le Sud. Avec les inondations, les autorités redoutent une forte recrudescence des cas de choléra.

Les États-Unis ont pour leur part annoncé avoir envoyé vendredi le navire de transport militaire USS Mesa Verde, avec 300 soldats des Marines à bord, pour participer aux opérations d'assistance en Haïti, selon des responsables américains de la Défense.

Toujours pas touché terre

Depuis la nuit de jeudi à vendredi, l'oeil de l'ouragan, qui s'était hissé jusqu'au cran maximal de l'échelle Saffir-Simpson, affleurait à quelques kilomètres au large de la côte Est de la Floride, remontant vers le nord. Pour l'heure, il n'a pas touché terre.

Désormais en catégorie 3, avec des vents à 195km/h, Matthew a fait au moins une victime sur le sol américain. Une femme d'une cinquantaine d'années a succombé à un accident cardiaque car les secours n'ont pu aller lui prêter assistance à cause de la violence du vent. Les autorités de Floride ont indiqué que près de 926'000 foyers étaient privés d'électricité.

 

 

La côte sud-est des États-Unis, de la Floride jusqu'en Caroline du Nord, était placée en état d'alerte plusieurs jours avant l'arrivée de l'ouragan. Les autorités ont émis des ordres d'évacuation concernant environ trois millions de personnes de quatre États et multiplié les mises en garde très alarmistes.

 

 

Cap Canaveral relativement épargné

C'est surtout la montée des eaux qui suscitait les craintes des météorologues et des autorités. Jusqu'à 3,3 mètres attendus par endroits, avec un effet pouvant être ressenti bien à l'intérieur des terres, a prévenu Rick Knabb, directeur du Centre d'information sur les ouragans (NHC).

Le président Barack Obama a déclenché jeudi un plan d'urgence fédéral pour la Floride, la Géorgie et la Caroline du Sud. Il a mis en garde vendredi matin contre la hausse du niveau des eaux.

Selon le dernier bulletin d'informations du NHC, l'alerte ouragan a été étendue plus au nord sur la côte de la Caroline du Nord. Dans le même temps, la situation s'apaisait au sud. Non loin, au centre spatial Kennedy, la base de lancement de la Nasa et de sociétés privées comme SpaceX, l'agence spatiale américaine n'a signalé que des dégâts "limités".

Depuis qu'il est devenu ouragan le 29 septembre, Matthew a traversé les Caraïbes du sud au nord, affectant la Colombie, la Jamaïque, la République dominicaine, où au moins quatre personnes sont mortes, ainsi que Cuba et les Bahamas.

par Quentin Fallet