"Le Boeing de la Malaysia Airlines s'est écrasé en mer"

Dix-sept jours après la disparition du Boeing MH370, le premier ministre malaisien a annoncé lundi que l'avion s'est écrasé en mer et qu'aucun des passagers à son bord n'a survécu. Malaysia Airlines présente ses condoléances aux familles.
07 août 2015, 13:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Après les images chinoises, c'est au tour de la France de fournir à la Malaisie de nouveaux indices visuels pouvant servir à localiser le Boeing 777.

Le Boeing s'est abîmé dans l'océan Indien à des milliers de kilomètres de son trajet prévu, a annoncé lundi le Premier ministre malaisien, Najib Razak. Les 239 personnes à bord sont présumées mortes, ont déclaré les responsables de Malaysia Airlines qui ont adressé leurs condoléances aux proches des victimes.

Une analyse de données satellitaires effectuée par la compagnie britannique Inmarsat a montré que la dernière position du vol MH370 de la compagnie malaisienne était dans l'océan Indien, à l'ouest de la ville australienne de Perth, a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

"C'est un lieu isolé de tout, loin de tout site d'atterrissage possible", a dit Najib Razak. "C'est de ce fait avec une grande tristesse et un profond regret que je dois vous informer que, selon ces nouvelles données, le vol MH370 a terminé sa course dans l'océan Indien", a déclaré le chef du gouvernement malaisien.

Scènes d'hystérie

L'annonce officielle a déclenché des scènes d'hystérie à l'hôtel de Pékin où résident de nombreuses familles des victimes. Au milieu des cris et des pleurs, quatre personnes ont dû être emmenées sur des civières, a constaté un journaliste de Reuters sur place.

Dans un communiqué, Malaysia Airlines a adressé lundi ses condoléances aux proches des victimes. "Nos prières vont à tous les proches des 226 passagers et de nos 13 amis et collègues en ce moment de peine terrible. Nous savons qu'il n'y a pas de mot pour alléger votre douleur", écrit la compagnie aérienne.

Débris peut-être retrouvés

L'annonce officielle du crash du Boeing intervient alors qu'un navire australien semble sur le point d'avoir retrouvé de possibles débris de l'appareil après une série de signalements d'objets flottants susceptibles d'être des parties du Boeing. Le site des recherches est situé à 2500 kilomètres environ au sud-ouest de Perth dans une des régions maritimes les plus isolées de la planète.

Ces pièces, décrites comme "un objet circulaire gris ou vert" et comme "un objet rectangulaire orange" ont été localisées lundi après-midi, a déclaré le Premier ministre australien Tony Abbott. Trois avions se dirigent vers la zone, a-t-il ajouté.

Deux objets repérés

L'agence de presse Chine nouvelle avait auparavant indiqué qu'un avion chinois Iliouchine IL-76 avait repéré deux objets flottants "relativement gros" ainsi que des débris de couleur blanche et de dimensions plus réduites dispersés sur plusieurs kilomètres.

La marine américaine a pour sa part annoncé qu'elle envoyait sur zone un "localisateur de boîtes noires".

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a disparu des écrans radars des contrôleurs civils le 8 mars à 01h21 moins d'une heure après son décollage.

Les enquêteurs ont déterminé que les systèmes de communication de l'appareil avaient été désactivés et que l'avion a été ensuite délibérément dévié de sa trajectoire nord-est pour repartir vers l'ouest, retraverser la péninsule malaisienne et suivre une route commerciale connue vers l'Inde.

Thèse du détournement envisagée

Cela les avait conduits à envisager la thèse du détournement ou du sabotage, sans pour autant exclure des problèmes techniques. Le faibles signaux électroniques également détectés par Inmarsat suggèrent que l'avion a continué à voler pendant environ six heures, mais l'analyse initiale avait seulement permis de placer le signal final dans deux immenses "corridors" possibles, l'un vers le nord, l'autre vers le sud.

La douleur des familles à l'annonce de la nouvelle: