Solar Impulse 2: Bertrand Piccard s'apprête à boucler le tour du monde

Le tour du monde en avion solaire et sans une goutte de carburant, c'est l'exploit que s'apprête à réaliser l'équipe de Solar Impulse 2. L'appareil est attendu dans la nuit de lundi à mardi à Abou Dhabi.
25 juil. 2016, 17:55
/ Màj. le 25 juil. 2016 à 18:03
L'avion à énergie solaire a entamé la dernière étape de son tour du monde.

Il ne reste plus que quelques heures à Bertrand Piccard dans le cockpit du Solar Impulse 2. Dans la nuit de lundi à mardi, il atterrira à Abou Dhabi et bouclera ainsi un tour du monde effectué sans une goutte de carburant.

L'aventure a été marquée par 500 heures de vols, plusieurs reports et une pause forcée de plusieurs mois à Hawaï parce que les batteries surchauffaient. Le fragile avion, de l'envergure d'un Airbus A380 mais ne pesant que 1,5 tonne, était en route pendant 16 mois.

Bertrand Piccard et André Borschberg se sont relayés dans le cockpit monospace au cours des 17 étapes. L'équipe de Solar Impulse commente sur Twitter le dernier trajet.

En début d'après-midi, les batteries étaient chargées grâce au soleil matinal. Une vidéo à 360° à 8500 mètres a été publiée. On voit Bertrand Piccard avec sa mascotte, le professeur Tournesol, "inspiré par mon grand-père Auguste Piccard", écrit le pilote. Un tweet commente la musique de la violoniste Zhang Zhang. Depuis l'avion, des photos ont été prises au-dessus du désert.

A 16h00 (heure suisse), l'avion survolait le Golfe persique. Il avait déjà accompli 85% de la dernière étape. "C'est intéressant, j'ai plus froid qu'hier", a déclaré Bertrand Piccard au cours de la traversée.

Solar Impulse avait pris son dernier envol dans la nuit de samedi à dimanche depuis Le Caire. L'atterrissage est prévu mardi vers 02h00, heure suisse, à Abou Dhabi. Alors, le premier vol avec équipage autour de la Terre sans carburant sera terminé.

Doris Leuthard en route

La ministre des transports et de l'énergie, Doris Leuthard, était également en route pour la capitale des Emirats arabes unis lundi après-midi. Elle prévoit d'accueillir, avec le prince Albert de Monaco, Bertrand Piccard après l'atterrissage. Le centre de contrôle de l'équipe du Solar Impulse se trouve dans la principauté.

Avec ce tour du monde, les deux pilotes veulent mettre en avant l'utilisation des énergies renouvelables. Construit en fibres de carbone et d'une envergure de 72 mètres, l'avion vole sans carburant. Mais il est équipé de plus de 17'200 cellules solaires.