Réservé aux abonnés

Le vaste marché des armes sur internet

A la faveur d'une législation dénuée d'harmonie, malfaiteurs et collectionneurs indélicats se font livrer des pièces détachées depuis toute l'Europe pour remilitariser des engins de guerre.
07 août 2015, 14:18
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8457437.jpg

Des dizaines d'interpellations, des centaines d'armes saisies, des sites internet mis en cause... mardi, le dernier coup de filet des gendarmes des Yvelines a démontré qu'à la manière des puzzles qui sèment la mort, un nombre croissant de fanatiques et de collectionneurs assemblent des pièces détachées pour remilitariser des armes pouvant ensuite tomber dans les mains du banditisme. Favorisé par une législation européenne dénuée d'harmonie d'un pays à l'autre, le tour de passe-passe est assez simple.

Un colossal marché parallèle

Dans la mesure où les armes sont neutralisées à jamais en Franc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois