Réservé aux abonnés

La réforme de la Ligue des champions suscite bon nombre d’interrogations

L’UEFA doit se pencher dès ce vendredi sur le nouveau modèle de la prestigieuse épreuve par clubs. Qui ne séduit pas...
09 déc. 2016, 00:34
/ Màj. le 09 déc. 2016 à 00:01

Le nouveau président de l’UEFA Aleksander Ceferin peut-il toucher à la réforme de la Ligue des champions? La question sera au centre de la réunion du Comité exécutif de l’instance, soit le gouvernement du football européen, vendredi à Nyon.

Le successeur de Michel Platini, entré en fonction fin septembre, a répété que rien n’était encore figé s’agissant de cette réforme qui, pour la période 2018-2021, garantirait à l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie quatre places en phase de poules de la Ligue des champions au nom de leurs bons résultats passés. Cette nouvelle donne, soutenue par ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois