Grand Prix du Brésil: Hamilton remporte la course sous le déluge

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Brésil sou le déluge. La course a dû être interrompu deux fois.
13 nov. 2016, 17:53
/ Màj. le 13 nov. 2016 à 23:09
Lewis Hamilton, triple champion du monde, a fêté le 52e succès de sa carrière.

Lewis Hamilton (Mercedes) a prolongé le suspense en remportant sous le déluge un Grand Prix du Brésil chaotique et interrompu deux fois. Le triple champion du monde a fêté le 52e succès de sa carrière.

Hamilton figure ainsi désormais au 2e rang au nombre des victoires en F1. Seul Michael Schumacher, avec 91 victoires, a fait mieux. A Interlagos, Hamilton a dompté les conditions dantesques pour gagner pour la première fois au Brésil.

Il a devancé son coéquipier Nico Rosberg, mais ce dernier reste le mieux placé dans l'optique du titre mondial. L'Allemand conserve 12 points d'avance sur son collègue et rival. Si Hamilton gagne à Abu Dhabi dans deux semaines, Rosberg pourra se contenter d'une 3e place pour être titré.

Derrière les Flèches d'argent, Max Verstappen (Red Bull-TAG Heuer) a complété le podium grâce à une fin de course fulgurante sur une piste détrempée. Le jeune Néerlandais, qui a rattrapé une glissade avec une maestria incroyable, a précédé Sergio Perez (Force India-Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari).

L'écurie Sauber-Ferrari a enfin inscrit ses premiers points, grâce à Felipe Nasr. Devant son public, le Brésilien s'est classé 9e. Ces deux points permettent à l'équipe suisse basée à Hinwil de s'emparer de la 10e place au classement des constructeurs, ce qui est très important sur le plan financier.

La course a été totalement chaotique, avec deux drapeaux rouges au 20e tour (sortie de piste de Kimi Raikkonen), puis au 28e tour en raison de la pluie. La voiture de sécurité a aussi fait de fréquents passages en piste. Pas moins de quatre départs derrière elle ont été donnés!

Felipe Massa (Williams-Mercedes) n'a pas été verni pour son dernier Grand Prix national. Il est sorti de la piste au 48e tour. Le vétéran brésilien est rentré à pied à son stand, en larmes. Tout le paddock l'a applaudi pour une séquence émotion.

Automobilisme: Grand Prix du Brésil - Course à nouveau interrompue au 28e tour