Marathon de New York: triplé pour Mary Keitany et record pour le jeune de 20 ans, Ghebreslassie

Le célèbre marathon de New York a eu lieu ce dimanche. Parmi les plus grosses prestations, Ghirmay Ghebreslassie est devenu le plus jeune champion du monde sur la distance, à 20 ans seulement. Chez les femmes, Mary Keitany a réussi son triplé, tandis qu'en fauteuil roulant, les Suisses ont brillé.
06 nov. 2016, 18:44
/ Màj. le 06 nov. 2016 à 18:52
Parmi les 50 000 coureurs, quelques 900 Suisses participaient au marathon de New York.

L'Erythréen Ghirmay Ghebreslassie est devenu dimanche, à 20 ans, le plus jeune vainqueur du marathon de New York. Il a usé ses rivaux avec une accélération à la mi-course, tandis que la Kényane Mary Keitany, 34 ans, s'imposait pour la troisième fois d'affilée au terme d'un cavalier seul.

Ghebreslassie était déjà devenu, en 2015, le plus jeune champion du monde sur la distance, en s'imposant à 19 ans à Pékin. Ce titre n'était pas qu'un feu de paille puisque ce fils d'un villageois né à une centaine de kilomètres d'Asmara - qui aurait commencé la course à pied contre l'avis de son père - s'est imposé à New York dès sa première participation. Tout cela deux mois et demi après sa 4e place aux JO de Rio.

L'Erythréen a posé une première mine vers la mi-course, puis une deuxième environ d10 km plus tard, de quoi essorer ses derniers rivaux. Le tenant du titre, le Kényan Stanley Biwott, avait lâché dès le 15e km. Le dernier à résister, le Kényan Lucas Rotich, n'a pu que limiter les dégâts. A l'arrivée, Ghebreslassie, dans un beau geste fair-play, est revenu en arrière au petit trot après avoir franchi la ligne d'arrivée en 2h07'51 pour aller taper dans la main de Rotich, heureux 2e en 2h08'51. Le vétéran américain Abdi Abdirahman, 39 ans, a pris la 3e place.

Keitany 30 ans près Grete Waitz

Mary Keitany s'est envolée peu avant la mi-course pour l'emporter en 2h24'26, sans menacer le record du parcours (2h22'31). Dès le début, la puce kényane avait appuyé sur l'accélérateur pour rapidement épuiser ses rivales. A l'arrivée, elle creuse un écart abyssal de plus de 4'30 face à sa dauphine, sa compatriote Sally Kipyego (2h28'01). L'Américaine Molly Huddle, néophyte sur la distance, a pris la 3e place (2h28'13).

Keitany devient la première femme, depuis la regrettée Norvégienne Grete Waitz il y a trente ans, à remporter trois fois d'affilée cette prestigieuse épreuve. Waitz s'était même imposée cinq fois consécutivement.

Keitany, deuxième femme la plus rapide de l'histoire (record à 2h18'37), n'a rien perdu de sa classe malgré ses deux maternités, en 2008 et 2009. La Kényane était d'autant plus "affamée" ce week-end qu'elle avait manqué les Jeux de Rio, privée de ses chances de participation après sa chute au marathon de Londres en avril. Dans l'univers impitoyable des hauts plateaux d'Afrique de l'Est, il n'y a pas de séance de rattrapage.

Marcel Hug gagne en fauteuil roulant

Les Suisses ont brillé en fauteuil roulant. Le Thurgovien Marcel Hug s'est imposé au finish (1h35'49) devant l'Australien Kurt Fearnley (même temps) et a empoché les 15'000 dollars du vainqueur. Cette victoire suit ses quatre médailles remportées cet été aux Paralympiques de Rio. Sa compatriote Manuela Schär a pris la 2e place chez les femmes (1'49''28).

Quelque 900 Suisses ont pris part à ce marathon, qui réunit chaque année 50'000 coureurs (nombre de dossards limités) et dont le temps final moyen des participants se situe autour des 4h30'.