Politique: l'aile droite du parti socialiste suisse lance une plateforme internet pour afficher leurs idées

Depuis quelques semaines les divisions idéologiques au sein du parti socialiste suisse s'affichent au grand jour. Ce mercredi, les conseillers aux Etats Pascale Bruderer et Daniel Jositsch, représentants de l'aile droite du parti, ont lancé une plateforme internet pour permettre de défendre leurs positions notamment en matière économique.
14 déc. 2016, 15:31
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 15:44
Pour Daniel Jositsch et Pascale Bruderer, la politique économique du parti socialiste suisse est beaucoup trop ancrée à gauche.

L'affrontement entre les deux ailes du parti socialiste au dernier congrès de Thoune (BE) a laissé des traces. Les représentants de l'aile droite créent une plate-forme pour permettre aux "modérés" du PS de se rassembler.

Les conseillers aux Etats Pascale Bruderer Wyss (AG) et Daniel Jositsch (ZH) lancent cette plateforme: www.reform-sp.ch Ils souhaitent offrir un lieu de rassemblement et d'expression pour les modérés et les réformistes du PS, ont-ils dit devant la presse mercredi à Berne. Pour eux, il n'est pas question de diviser le parti.

Début décembre, cette aile droite du PS n'avait pas réussi à convaincre l'ensemble du parti, réuni en congrès à Thoune. Le renvoi du papier de position sur la "démocratie économique" avait échoué. Seuls 14% des délégués l'avaient refusé.

Trop à gauche

Ce texte a créé la controverse dans le parti plusieurs semaines avant le congrès. Il préconise d'édicter une loi pour permettre la représentation des salariés dans les organes de décision des entreprises, de favoriser les coopératives d'habitations et l'achat de terrain par des collectivités publiques. Il prévoit encore d'étendre le service public.

Les thèses sont jugées trop à gauche par des poids lourds alémaniques du parti. Un groupe mené par Pascale Bruderer Wyss et Daniel Jositsch demandait le renvoi de ce papier de position, les mêmes qui aujourd'hui lancent cette plate-forme.