Un bureau de poste sur trois menacé sur La Côte

La Poste a annoncé le maintien de 78 bureaux de Poste jusqu'en 2020 sur le canton de Vaud. Au niveau de la Côte, le chiffre descend à dix-sept.
07 juin 2017, 14:20
/ Màj. le 07 juin 2017 à 17:07
ZUR MELDUNG, DASS DIE POST BIS 2020 BIS ZU 600 POSTSTELLEN SCHLIESSEN WILL, STELLEN WIR IHNEN AM MITTWOCH, 26. OKTOBER 2016, FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG - Les guichets de l'office postal de Morges,  photographie ce mardi 12 janvier 2010 a  Morges. (KEYSTONE/Dominic Favre) SCHWEIZ POST SCHLIESSUNG POSTSTELLEN

Une semaine après que le Conseil national a refusé - par 172 voix contre 13 - le démantèlement de ses points de vente physique, la Poste a annoncé ce mercredi la liste des bureaux de poste menacés dans le canton de Vaud. Un office postal sur trois risque la fermeture. Le sort de quarante-neuf bureaux est incertain. "Nous ne le faisons pas pour le plaisir", annonce d'emblée Thomas Baur, responsable du réseau, lors d'un point de presse à Berne. Mais le comportement des clients a changé et La Poste s'y adapte.

Sur les trente-quatre offices traditionnaux recensés sur les districts de Morges et de Nyon (dix-sept chacun), ving-et-un sont donc garantis au moins jusqu'à 2020, mais treize doivent être examinés. Ce qui signifie que ces bureaux de Poste sont voués à se transformer. Ils deviendront des filiales en partenariat ou des points service, tels que services à domicile. Les automates MyPost 24 et les points de dépôt et de retrait ne remplacent pas un office, mais une quinzaine devraient voir le jour d'ici 2020. La Poste estime qu'il faut chercher une solution en discussion avec les communes concernées. Elle procédera à un "examen minutieux au cas par cas". La Poste ne fermera aucun office sans solution alternative.

Thomas Baur assure que les fermetures sans solution de remplacement seront évitées et que des solutions adaptées seront recherchées pour les collaborateurs touchés. Il faudra peut-être faire preuve de flexibilité et travailler dans un autre village, mais "nous ferons tout pour éviter les licenciements". Environ 1200 personnes pourraient être touchées, dont 62 emplois équivalents plein temps dans le canton de Vaud.

Le syndicat Syndicom réagit à cette annonce. "Les points d’accès proposés par La Poste ne présentent pas de véritables alternatives, car ils n’offrent qu’une seule ou un très petit nombre de prestations." Celui-ci demande que les discussions avec La Poste ne se poursuivent qu'une fois la loi sur la poste révisée. "C'est le seul moyen d'éviter que nous soyons placés devant des faits accomplis", estime-t-il.

La Poste avait annoncé sa stratégie en octobre 2016. Elle veut multiplier ses points d'accès, qui passeront de 3700 à au moins 4000. Mais les offices de poste traditionnels seront réduits de 1400 à 800 ou 900.

Le point sur les bureaux existant de la région:

 

par Lauren Hostettler