Genève Aéroport veut grandir grâce à l'enfouissement de lignes électriques

Le canton de Genève veut enfouir une ligne électrique à très haute tension jouxtant l'aéroport. Une demande a été déposée auprès de la Confédération le 12 juillet. Le but est de libérer des surfaces pour agrandir Genève Aéroport et construire des bâtiments d'activités.
18 juil. 2016, 17:44
/ Màj. le 18 juil. 2016 à 17:51
Un Genève Aéroport plus grand bientôt grâce à l'enfouissement d'une ligne électrique?

Le canton de Genève pilote le développement d'un grand projet d'infrastructures énergétiques d'un montant de 105 millions de francs le long du front sud de la façade aéroportuaire, a-t-il indiqué lundi. Il est prévu d'enterrer la ligne aérienne de 220 kV sur cinq kilomètres, en grande partie sous la bande d'arrêt d'urgence de la voie autoroutière.

L'autre volet de ce projet est la pose de conduites destinées à développer le réseau thermique renouvelable "GeniLac", qui consiste à utiliser de l'eau du Léman pour rafraîchir les bâtiments en été et, au moyen de pompes à chaleur, les chauffer en hiver. L'infrastructure existe déjà au centre de Genève et dans le quartier des organisations internationales.

160 hectares de locaux à Cointrin

Les Services industriels de Genève (SIG) déposeront une demande d'autorisation de construire avant fin juillet auprès du canton. L'eau sera pompée au Vengeron, ont précisé les SIG. Le potentiel s'élève à 80 MW thermiques, soit quelque 160 hectares de locaux à l'aéroport et dans le quartier de Cointrin.

Le canton et les SIG espèrent commencer les travaux en été 2018. Les deux chantiers doivent être menés conjointement afin de diminuer les coûts et les impacts sur le trafic routier et les riverains. Ils ont été planifiés pour avoir lieu en même temps que les importants travaux menés par la Confédération sur l'échangeur autoroutier du Grand-Saconnex.