Candidate à la candidature, la socialiste Cantone est déterminée à remporter la primaire

La Nyonnaise Fabienne Freymond Cantone a présenté ce lundi matin son programme de candidate à la candidature socialiste. Elle compte bien remporter la bataille face à ses deux rivales Cesla Amarelle et Roxanne Meyer Keller et faire campagne aux côtés de Nuria Gorrite et Pierre-Yves Maillard.
12 déc. 2016, 13:38
/ Màj. le 12 déc. 2016 à 14:52
Fabienne Freymond Cantone estime qu'il faut établir un bilan de la loi sur l'enseignement obligatoire

Quel est le socle de votre programme ?

L’intégration, l’emploi, la formation et le logement sont des thèmes évidents pour moi. J’ai une expérience du terrain forte, avec trois mandats de députée, dix ans de Municipalité à Nyon avec une connaissance de sept départements différents. J’ai une vision, des idées, je vois ce qu’il y a à faire.  Car le district de Nyon, qui est le deuxième district le plus peuplé du canton, est au niveau socio-économique un mini canton de Vaud.

Dans le domaine de l’emploi, qu’est-ce que vous proposez ?

Il faut prioritairement se battre contre les licenciements, comme je viens de le faire pour Generali à Nyon. Il faut aussi renforcer le contrôle des sous-traitants dans les marchés publics pour lutter contre le dumping salarial.  Et puis il faut un service public fort dans le canton. On constate un démantèlement de la poste, ce que je regrette. Le Conseil d’Etat doit être davantage présent à Berne pour défendre le service public.

Au niveau de l’éducation, vous prônez un bilan de la loi sur l’enseignement obligatoire (LEO),  pourtant portée par les socialistes ?

La LEO a été votée en 2012. Il faut un bilan sans tabou, car l’inégalité des chances  perdure malheureusement. Il faut assister à des conférences des maîtres. Une perte de liens s’est faite au cours de ces dernières années.

Plus de détails dans les éditions payantes du Quotidien de La Côte de mardi.

 

par Marie-Christine Fert