Coppet: La piscine-patinoire prend du retard

La décision du Tribunal cantonal est tombée et donne en partie raison aux opposants du projet de piscine et patinoire des Rojalets à Coppet.
31 août 2016, 06:30
/ Màj. le 30 août 2016 à 17:53
Il faudra, pour l’heure, se contenter des images de synthèse.

Qu’il semble loin l’optimisme qui prévalait lors du lancement du projet de piscine et patinoire des Rojalets, à Coppet. Les premières dates d’ouverture annoncées évoquaient même le mois d’août 2016. Mais depuis le dépôt de la mise à l’enquête, les embûches se sont accumulées et le dossier s’est complexifié.

Produit en solo

Cet été, alors que le recours concernant les trois oppositions a déjà été déposé auprès du tribunal, Gérard Produit cherche à rencontrer les opposants afin d’écouter ce qu’ils reprochent au projet. «Il faut entendre ce que les gens ont à dire, argumente le syndic de Coppet. Dans ce dossier, on nous a d’ailleurs souvent reprochés de ne pas suffisamment tenir compte des voix dissonantes.» La discussion lui permet d’isoler trois points d’achoppement principaux, tous liés aux potentielles nuisances sonores du futur complexe. Si ces trois éléments étaient réglés, les opposants annuleraient leur recours, ce qui débloquerait la situation. Gérard Produit présente cette nouvelle donne à la Municipalité de Coppet, qui lui apporte son soutien.

Retrouvez la totalité de l'article dans nos édition payantes de ce mercredi 31 août.

par Gregory Balmat