Réservé aux abonnés

Gilly: une vendange comme les autres pour le «meilleur vin vaudois»

Alexandre Rolaz a vu son chasselas obtenir la meilleure note de la Sélection des vins vaudois. Cela n’a pas induit de changement dans sa manière d’aborder la récolte actuelle. Selon lui, le secret de sa réussite, c’est le travail en famille.
17 oct. 2021, 17:00 / Màj. le 17 oct. 2021 à 17:00
Alexandre Rolaz entouré de son épouse Agnès et de l'un de leur fils, Aurélien, dans leur vigne de la Dérochée qui leur a valu d'obtenir le prix du meilleur vin vaudois avec leur chasselas.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois