Le directeur pédagogique et artistique de l'Ecole de musique de Nyon a liké La Côte

Jean-Claude Bloch est un personnage. Le résident de Saint-Livres est né à Mont-sur-Rolle, a grandi à Rolle avant de continuer sur Nyon et ses alentours en tant que directeur pédagogique et artistique de l'EMN. C'est un fan de "La Côte" tous supports confondus. Il nous explique pourquoi.
14 sept. 2016, 18:16
/ Màj. le 15 sept. 2016 à 06:28
Jean-Claude Bloch dans son local d'apprentissage à l'Ecole de musique de Nyon.

Le directeur pédagogique et artistique de l’école de musique de Nyon rythme sa vie entre sa famille, ses cours, ses spectacles et ses conseils à la RTS pour le Kiosque à Musique. A 50 ans, Jean-Claude Bloch, le trompettiste, est un accro de journal. «Le Quotidien de La Côte, c’est notre journal. C’est le seul journal auquel je suis abonné. J’ai l’appli pour pouvoir lire les articles quand il y a des moments d’attente dans les spectacles. J’aime ma région et mon métier et j’apprécie le côté positif de La Côte qui soutient tout ce qu’on fait au quotidien. C’est exactement ma philosophie de vie."

Le musicien, qui aime beaucoup communiquer avec bienveillance à ses élèves, ses amis, ses collègues utilise le réseau social pour donner son avis sur Facebook. "Quand un de mes élèves poste quelque-chose sur un événement musical que je trouve réussi, je clique "J'aime". Sinon je suis ce qui se passe sur Facebook pour garder un oeil sur les événements. Je suis aussi un utilisateur de WhatsApp ou des mails pour garder le contact avec les élèves.

Ses deux enfants Ganaël et Zoé (18 et 15 ans) font partie des élèves de l'Ecole de musique de Nyon, "comme ça on peut se voir un peu plus" sourit le musicien. Son meilleur souvenir récent? "C'est sans doute notre travail musical et pédagogique effectué conjointement avec un groupe de Falaise en Normandie." Le spectacle avait un lien avec l'histoire de ce lieu bombardé à la fin de la deuxième guerre mondiale et situé tout près des plages du débarquement.

 

par David Glaser