Réservé aux abonnés

"Sur place, c'est la panique"

L'action humanitaire de Harald Pfeiffer fait face à l'Ebola.
07 août 2015, 14:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8280360.jpg

La quinzaine et une valise pour seul bagage, Harald Pfeiffer suit sa mère, veuve d'un mari soldat décédé quelques années auparavant pendant la guerre. Son frère et ses deux grandes soeurs ont déjà quitté le domicile familial lorsque sa mère décide de quitter l'Est pour rejoindre Berlin-Ouest, là où réside sa grand-mère et où l'avenir semble être meilleur. L'adolescent, qui doit abandonner ses amis restés à l'Est, va y poursuivre ses étud...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an