A Tolochenaz, la résistance s’organise face aux écrevisses envahisseuses

chargement

Biodiversité Venu tout droit des Etats-Unis, un crustacé menace notre espèce indigène à pattes blanches. Si les colonisateurs gagnent du terrain, les biologistes sont loin d’avoir dit leur dernier mot. Récit de cette lutte qui passe notamment par l’assiette. On vous propose deux recettes.

 31.12.2020, 05:30
Lecture: 15min
Premium
1/2  

Petite et chétive, notre écrevisse à pattes blanches a bien du souci à se faire. Ce crustacé tout helvétique est en effet menacé par l’une de ses cousines originaire des Etats-Unis: l’écrevisse signal, bien plus solide et résistante qu’elle. Dans notre région, la terrible envahisseuse a d’abord débarqué dans le Léman, après s’être échappée d’élevages français installés sur les rives du lac.

A lire aussi : A Tolochenaz, ils pistent les bébés chauves-souris pour les protéger

A son arrivée dans le plan d’eau, elle a immédiatement joué des coudes...

À lire aussi...

TerritoireSaint-Oyens souhaite adhérer au Parc Jura vaudoisSaint-Oyens souhaite adhérer au Parc Jura vaudois

Première romandePremière romande: à Morges, la police s’équipe de voitures d’intervention électriquesPremière romande: à Morges, la police s’équipe de voitures d’intervention électriques

Finances communalesSaint-Oyens: les Covas paieront moins d’impôts en 2022Saint-Oyens: les Covas paieront moins d’impôts en 2022

Finances communalesComptes 2020 de Bière: «La bonne surprise»Comptes 2020 de Bière: «La bonne surprise»

Politique communaleBière: hommage aux sortantsBière: hommage aux sortants

Top