Bon accueil pour le projet vaudois d’aide à la presse

chargement

Grand Conseil Le Grand Conseil vaudois a réservé mercredi un bon accueil au paquet d’aide à la presse du Conseil d’Etat. Il a voté en premier débat un train de mesures à 6,3 millions sur cinq ans, qui comprend la publication d’annonces, la création d’un kiosque numérique et des mesures pour inciter les jeunes à s’informer dans les médias payants.

 16.12.2020, 17:00
Le Parlement vaudois a voté en premier débat un train de mesures à 6,3 millions sur cinq ans.

Ce paquet comprend des mesures de soutien indirectes, ciblées et limitées dans le temps. Les députés ont demandé qu'une évaluation soit tirée après trois ans déjà, pour adapter au besoin le dispositif. Avant son entrée en vigueur, un deuxième débat devra avoir lieu l'an prochain.

De nombreux députés l'ont rappelé: les médias rencontrent des difficultés depuis des années, confrontés à la baisse des revenus publicitaires et au changement d'habitudes du lectorat. En 2017, l'Hebdo a disparu, suivi du Matin papier, et récemment du Régional.

Indépendance de la presse

L'objectif du paquet vaudois est de préserver la diversité des médias, car ils constituent un pilier de la formation d'opinion et de notre démocratie. "Une presse plurielle est un bien de première nécessité. Nous avons besoin de journaux qui transmettent des informations vérifiées", a déclaré Valérie Induni (PS).

Le Conseil d'Etat propose un bouquet de mesures. "Dans un domaine aussi sensible, c'est un choix judicieux. Car il ne faut pas toucher à l'indépendance de la presse", a observé Raphaël Mahaim (Verts).

Annonces massives

Le dispositif vaudois comprend l'insertion massive d'annonces (2,5 millions) dans la presse locale et régionale. Un type d'outil déjà expérimenté en cette année Covid avec des annonces pour près de 2 millions de francs à titre d'aide d'urgence, a rappelé la conseillère d'Etat Nuria Gorrite.

Après un long débat, les députés ont refusé un amendement de Jérôme Christen (Les Libres) demandant que cette aide soit conditionnée au respect des conventions collectives. Car cet ajout aurait exclu de tout soutien sept titres locaux parmi ceux qui en ont le plus besoin.

Un kiosque numérique

Le deuxième chapitre concerne l'aide à l'innovation, avec diverses études sur les médias et la création d'une plateforme d'abonnement pour la presse vaudoise (1,25 million). Mais ce kiosque numérique ne fait pas l'unanimité.

Le proposer contre un émolument aux jeunes dès 18 ans ? "Trop tard", pour Florence Bettschart-Narbel (PLR), "il faut le faire dès la fin de l'école obligatoire". Elle rappelle que "les jeunes s'informent beaucoup via les réseaux sociaux, souvent avec des formats vidéo. Ce plan de mesures repose sur des modèles déjà dépassés", craint-elle.

L'éducation des jeunes aux médias (1,08 million) vise à renforcer leur esprit critique face aux informations diffusées sur le net. Le dispositif inclut encore un "coup de pouce" à la formation des journalistes (CFJM) d'une part et à Keystone-ATS d'autre part pour la couverture de l'actualité vaudoise et pour permettre aux petits journaux d'avoir accès aux dépêches de l'agence "à moindre frais".

Economie privée

L'Etat doit-il interférer dans l'économie privée, se sont demandés certains élus. "Sans aide, la presse risque de disparaitre ou d'être financée par des groupes étrangers. Il est important de ne pas baisser les bras. Ces mesures valent la peine d'être tentées", a lancé Claire Richard (Vert'libéraux).

Pour Pierre Volet (PLR), au contraire, la presse est un "secteur économique comme un autre". L'Etat n'a pas à soutenir un ou des médias, a-t-il fait valoir. L'entrée en matière a été votée par 82 voix contre 25 et 7 abstentions, une partie des groupes PLR et UDC n'ayant pas adhéré à la démarche du gouvernement.

Sources sûres

"Garantir la pluralité des opinions dans l'espace public, établir les faits et s'appuyer sur des sources sûres, c'est central dans une démocratie comme la nôtre. La presse est une de ces sources d'information", a insisté Nuria Gorrite, qui rappelle que le canton cherche aussi "à contribuer à forger une éducation aux médias".

Impressum et Impressum Vaud ont salué ce "très bon premier jalon" dans un canton "pionnier en matière d'aide aux médias". Certes, le syndicat aurait souhaité "des moyens plus importants". Il se réjouit aussi du renforcement des mesures d'urgence dites Covid.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Fermeture du Grand-PontFermeture du Grand-Pont: une nouvelle passerelle érigée au centre de LausanneFermeture du Grand-Pont: une nouvelle passerelle érigée au centre de Lausanne

TribunalProcès Dunand: l’Etat et le Ministère public chargés par la défenseProcès Dunand: l’Etat et le Ministère public chargés par la défense

JusticeAffaire Orllati: lors du procès, de Quattro se dit «harcelée»Affaire Orllati: lors du procès, de Quattro se dit «harcelée»

Lausanne: un festival sur le thème de la haine au palais de RumineLausanne: un festival sur le thème de la haine au palais de Rumine

Elections cantonalesVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’EtatVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’Etat

Top