Réservé aux abonnés

Economie: pourquoi les start-up peuvent devenir les piliers de la prospérité suisse?

Mike Baur s’est spécialisé dans le placement de fortune dans les jeunes pousses au moyen de sa plate-forme Swiss Start-up Factory fondée en 2016. En dix ans, les montants investis ont été décuplés.
11 oct. 2021, 00:01 / Màj. le 11 oct. 2021 à 06:50
DR

Une pluie d’argent. C’est ce qui tombe sur les jeunes pousses innovantes nées dans l’esprit de jeunes prêts à prendre des risques. L’an dernier, 2,3 milliards de francs ont été investis dans ces entreprises qui seront, peut-être, les prochains piliers de la prospérité suisse. Il y a dix ans, le chiffre était dix fois moindre.

Fribourgeois installé à Zurich depuis deux décennies, Mike Baur a entamé une seconde vie. Après avoir quitté UBS où il travaillait dans...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois